Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 13 Juin 2001 à 00:00

TF1 resserre ses liens avec Endemol pour contrôler l'accès à la "TV-réalité"

Encore ulcérée d'avoir été doublée par M6 sur le terrain de la "TV-réalité" avec "Loft Story", TF1 a signé un accord avec Endemol, le producteur néerlandais de l'émission de M6, pour se garantir un accès privilégié à ce type de programmes dans les années à venir.

Selon les termes de cet accord, Endemol proposera "chaque année à TF1 un nouveau programme de +télévision du réel+, adapté à la ligne éditoriale de TF1, fédératrice, familiale et événementielle", a annoncé la chaîne lundi.

De source proche des négociations, on précise que cet accord, "signé pour cinq ans, n'est en aucun cas un accord d'exclusivité et qu'il ne prévoit pas contractuellement de clause de +première présentation+" à TF1 des futurs concepts produits par le groupe néerlandais. "Pour autant, lorsqu'un producteur a un très bon client diffuseur, il est de l'intérêt de tous de faire le +meilleur effort+ pour que chacun soit satisfait", ajoute-t-on.

En d'autres termes, si TF1 et une chaîne concurrente étaient intéressées par le même produit, Endemol devrait naturellement privilégier la première, avec laquelle il réalise d'ailleurs 70% de son chiffre d'affaires.

Toutes les chaînes pourront toutefois continuer à travailler avec Endemol, à commencer par M6, qui a fait sauter son audimat avec "Loft Story" et rêve sans doute de réitérer l'expérience. "Jeux interactifs" L'accord TF1-Endemol dans la "TV-réalité" commencera dès la saison 2001-2002 et consistera "à faire émerger un chanteur à succès d'un groupe de jeunes séjournant dans un château équipé d'un studio d'enregistrement", précise TF1.

Mais l'accord s'accompagne d'autres volets importants, notamment "la reconduction de tous les contrats liant TF1 et Endemol pour cinq ans", déclare une source proche du dossier. Parmi ces contrats, figurent "Le Bigdil", produit par Hubert Production (la société de Lagaf), filiale de Endemol, et les émissions d'Arthur (dont la société, Case Productions, est aussi une filiale d'Endemol).

Chez TF1, on se félicite d'un accord qui va pérenniser pour plusieurs années des émissions aux succès d'audience considérables. Chez Endemol, on insiste sur un accord "qui prend en compte tous les axes de la production, en investissant tous les supports". Les deux groupes vont en effet associer "leurs moyens de recherche et de développement" pour décliner ces programmes "sur l'ensemble des médias audiovisuels et pour assurer une exploitation optimale de leurs droits dérivés", précise TF1.

Le partenariat va également porter sur de nouveaux types d'émissions, appelés "call-TV", qui devraient faire leur apparition dans les cases réputées "faibles", comme le petit matin, ou la nuit.

Ces "jeux interactifs" très courts, sous forme de quiz, peuvent utiliser toutes les plate-formes possibles, de la télévision à l'internet en passant par le téléphone portable. Ce sont des programmes entièrement financés par les appels des participants (audiotel, internet...).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution