Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 14 Juin 2001 à 00:00

Canal+ se serre la ceinture: 217 postes supprimés et disparition de NPA

Six mois après la fusion Vivendi-Seagram et son absorption dans le nouveau groupe, Canal+ se serre la ceinture avec la suppression de 217 postes et la disparition de l'émission vitrine de la chaîne "Nulle part ailleurs".

Premier secteur touché, la production qui grevait le budget du groupe : 99 postes seront ainsi supprimés au sein de la chaîne. 71 autres le seront dans les équipes de la chaîne d'information continue i-Télévision qui perd ainsi le tiers de ses effectifs, 35 à Canal Numedia, la filiale internet du groupe détenue à 50/50 avec Vivendi, 7 à CIA (achats de programmes) et 5 à Demain (chaîne pour l'emploi).

Ces décisions ont été annoncées au personnel lors d'un comité d'entreprise présidé par Pierre Lescure, le Pdg du groupe, la direction prenant "l'engagement de préserver tous les emplois" et de ne procéder à aucun licenciement pour les salariés qui refuseront les propositions de reclassement.

Aux salariés, Pierre Lescure a une nouvelle fois assuré que l'intégration de Canal+ au sein de Vivendi Universal "était une chance et un atout dans un univers de compétition acharnée". Pour sa part, le délégué de la CFDT, Gérard Chollet, a estimé qu'"on ne peut pas aller contre la restructuration", mais prévenu que les syndicats seront "très attentif à ce qu'il n'y ait aucun licenciement, que chacun est une vraie chance personnelle".

Les reclassements devraient se faire au sein du groupe Canal+ et de Vivendi-Universal, sachant cependant que quelque 150 personnes quittent chaque année naturellement Canal+, a souligné la chaîne. NPA disparaît dès mi-juin Lancée en 1987, "Nulle part ailleurs" fait les frais de cette réorganisation qui n'a plus grand chose à voir avec les mesures cosmétiques, remplacement des bouteilles d'eau par des fontaines ou suppression du sponsoring d'une équipe de voile, prises en début d'année pour tenter d'enrayer un endettement croissant.

Véritable produit d'appel diffusé en clair, NPA disparaîtra corps et biens dès la mi-juin, avec la nouvelle grille d'été. De nouvelle formule en nouvelle formule, l'émission n'a jamais retrouvé son public, réalisant une audience médiocre. Canal+ réduit ainsi nettement la voilure de ses programmes en clair mais conserve ses valeurs sûres.

Parmi les rescapés, on compte l'indéracinable Philippe Gildas qui animera à la mi-journée "une émission de témoignages" recueilli au téléphone auprès d'un "panel de téléspectateurs". Isabelle Giordano, Philippe Vecchi, Karl Zéro ou Jamel seront également au rendez-vous.

La soirée en clair commencera avec les Simpsons qui cèderont la place aux infos, aux Guignols, au "Zapping", autres "musts" puis à "+ de cinéma". Un invité et, aux alentours de 20H00, une émission d'humour et de divertissement, complèteront la soirée.

Canal+ joue également le décalage avec le retour de la speakerine et du "speakerin" (sic) qui assureront la continuité de ces soirées. La chaîne promet aussi de "renforcer encore, dès l'été, tous ses fondamentaux, le cinéma et le sport, en exclusivité".

A l'en croire, ses abonnés, au nombre de 4,6 millions (fin 2000), trouveront à la rentrée "un festival de films comme la chaîne n'en a jamais connu" avec 31 des 32 films qui ont fait plus de 1 million d'entrées en 2000.

Quant à la rédaction de i-Télévision, elle sera fusionnée avec celle de Canal+, l'ensemble étant confié à Philippe Gildas et à Jean-Claude Pâris. Son emménagement au siège de Canal+ devrait être achevé en mars 2002.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution