Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 19 Juin 2001 à 00:00

Arianespace numéro un mondial du transport spatial commercial

Arianespace, qui a annoncé dimanche dernier la signature de trois nouveaux contrats de lancement de satellites à l'occasion du salon du Bourget, met les bouchées doubles pour tenter de maintenir sa position de numéro un mondial du transport spatial commercial face à son grand rival International Launch Services (ILS).

La société de gestion et de commercialisation des fusées européennes dont le principal actionnaire industriel est EADS, vient de remporter les contrats de lancement de trois satellites de télécommunications géostationnaires avec l'opérateur américain PanAmSat, portant ainsi à six le nombre de contrats engrangés depuis le début de l'année.

En début d'année, Arianespace s'était fixée pour objectif de remporter entre douze et quinze contrats de lancements en 2001, ce qui correspond environ à la moitié du marché mondial commercial. Mais Arianespace va annoncer la signature d'autres contrats à l'occasion du salon du Bourget, a indiqué dimanche Philippe Berterottière, directeur commercial de la société.

"Il n'y aura pas de journée sans qu'il y ait une annonce d'Arianespace au Bourget", a renchéri Jérôme Paolini, directeur des affaires internationales et de la communication. A la fin du salon, Arianespace aura déjà atteint "la partie basse de la fourchette de son objectif" de 12 à 15 contrats pour cette année, ont-ils indiqué, laissant ainsi entendre que 5 à 6 autres contrats de lancement pourraient être annoncés à ce salon qui se tient jusqu'au 24 juin.

Elle devrait ainsi battre son record historique de carnet de commandes qui comprend à ce jour, quarante satellites à lancer plus neuf véhicules de transport automatiques (ATV, Automatic Transfert Vehicle) à envoyer par une version future d'Ariane-5 vers la Station spatiale internationale (ISS).

Ce carnet de commandes représente un montant de plus de 4 milliards d'euros, selon Arianespace. Les commandes enregistrées concernent des satellites aux masses très diversifiées, ce qui permet à Arianespace de prévoir des lancements doubles, plus économiques, avec un petit satellite (moins de 2 tonnes) et un plus gros (4 tonnes) faisant le voyage ensemble dans la coiffe d'Ariane.

Avec Ariane-5, le transporteur spatial européen peut proposer la mise en orbite de charges utiles de plus de 6 tonnes, contre 4,9 tonnes pour les Ariane-4 en service jusqu'à présent. La montée en puissance va se faire progressivement pour arriver à 12 tonnes en 2006.

Arianespace compte notamment sur cette stratégie du lancement double pour renforcer sa compétitivité par rapport à ses concurrents. "Nous sommes toujours leader sur le marché mondial commercial", a affirmé dimanche Françoise Bouzitat, Secrétaire général d'Arianespace. Mais, a-t-elle ajouté, "il faut améliorer notre compétitivité, c'est un enjeu incontournable".

Cette position de leader mondial lui est contestée par le constructeur américain Lockheed-Martin associé aux Russes Khrunichev et RSC Energia au sein d'International Launch Services (ILS), qui exploite les fusées Atlas à partir des Etats-Unis, et les Proton russes, lancés depuis le centre spatial de Baïkonour, au Kazaksthan.

Il affirme disposer actuellement d'un carnet de commandes de 40 contrats de lancement pour un montant global de 3 milliards de dollars, et indique avoir déjà signé sept contrats depuis le début de l'année.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution