Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 14 Août 2001 à 00:00

L'avion expérimental Helios

L'avion expérimental Helios a battu lundi le record du monde d'altitude en vol horizontal durable en franchissant 80 000 pieds (environ 26,6 km), a-t-on appris auprès de la NASA.

Lundi (00H04 GMT mardi) Helios, qui avait décollé de la base aéronavale du Pacific Missile Range, sur l'île de Kuai (Hawaï), a dépassé l'altitude de 80.201 pieds, établie en 1998 par l'appareil Pathfinder Plus, une version plus petite d'Helios, a indiqué Alan Brown, porte-parole du centre d'essais en vol de Dryden. Il s'agissait du record d'altitude pour un avion propulsé par hélices.

Quarante minutes plus tard, Helios a battu un nouveau record, en franchissant l'altitude de 85.068 pieds (environ 28,3 km) établie par l'avion-fusée SR-71 Black Bird en 1966, a ajouté le porte-parole. Gigantesque aile hélipropulsée, alimentée à l'énergie solaire et télécommandée à distance, Helios est un appareil révolutionnaire. Mis au point par la société AeroVironment, située à Monrovia (Californie), Helios est propulsé par 14 hélices actionnées par des moteurs ne consommant chacun pas plus qu'un sèche-cheveux. Des batteries actionnent les hélices pendant la nuit.

Construit en fibre de carbone et en graphite, il possède une envergure de 82 mètes de long, supérieure à celle d'un Boeing 747 ou d'un avion militaire de transport C-5 Galaxy. Il décolle à la vitesse d'une bicyclette et est capable de voler à une vitesse de croisière de 30 à 50 km/h.

Helios préfigure une nouvelle génération d'appareils. Il a en effet été conçu pour servir de "satellite volant" polyvalent, c'est-à-dire capable à la fois de rester pendant de longs mois au même endroit ou de se déplacer à loisir en fonction des besoins et des missions.

Selon la NASA, il pourrait être exploité à faible coût comme satellite de télécommunications ou comme satellite d'observation scientifique. Entre la fabrication et le lancement, un satellite coûte en effet aujourd'hui entre 10 et 30 millions de dollars, tandis qu'Helios pourrait être produit pour seulement un million de dollars.

La NASA s'intéresse aussi au programme Helios pour ses futures missions d'exploration spatiale. Les ingénieurs voudraient mieux comprendre les performances aérodynamiques et les qualités de vol d'un tel engin à 30 km d'altitude, là où la densité de l'atmosphère ne représente que 1% de ce qu'elle est au niveau de la mer, c'est-à-dire une densité similaire à celle de la planète Mars.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution