Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 5 Août 2000 à 00:00

NRJ fait main basse sur RMC

NRJ Group, déjà à la tête de quatre réseaux, a fait main basse sur la radio RMC, remportant la mise devant le groupe CLT-UFA, également sur les rangs.

Pour mener à terme cette opération, NRJ Group devra toutefois se délester d'une de ses stations ou céder des fréquences, pour se mettre en conformité avec la loi. La cession doit encore obtenir l'agrément du CSA.
Coiffant au poteau RTL, le groupe de Jean-Paul Beaudecroux, qui possédait déjà 20 % de RMC, a pris le contrôle de la station monégasque, à hauteur de 83,33 %, en rachetant la participation détenue par Pierre Fabre dans RMC via Sud Communication. L'état moribond depuis plusieurs années de RMC, en faisait une proie idéale pour les grands groupes. Malgré les plans de restructuration successifs et les efforts de redressement du patron de RMC, Pierre-Yves Revol, la station doit accuser des pertes d'environ 50 MF cette année. Quant à l'audience, en dépit du renfort de stars comme Bernard Tapie, elle plafonne toujours à 2,9 points.

Pour faire grimper l'audience, Alain Weill, directeur général de NRJ Group croit fermement au format américain "news-talk", qui avait également inspiré Jérôme Bellay, à Europe 1. "Une plus grande part sera donnée à l'information, aux débats et à l'interactivité. Nous donnerons également davantage de place à la proximité", a expliqué à l'AFP Alain Weill. Pas question cependant d'en faire un France Info bis ou un Europe 1 bis, précise-t-il. "Le but est de parvenir à six points d'audience dans 2 à 3 ans". La nouvelle grille de RMC pourrait être prête début septembre, selon une source interne. Pour assainir la station, il faudra certainement "faire des économies", reconnaît-il, évoquant pudiquement "une réorganisation" des structures.

En avalant RMC, NRJ se trouve désormais à la tête de cinq réseaux (NRJ, Chérie FM, Nostalgie et Rire et Chansons) et dépasse le seuil légal de concentration de 150 millions d'auditeurs potentiels. NRJ arrose en effet une population de 120,5 millions d'habitants et RMC un bassin de 31,7 millions. Pour se mettre en conformité, NRJ Group pourrait, selon une source interne, céder "Rire et Chansons" au groupe de Gérard Louvin LV et Co. "Nous pourrions aussi céder des fréquences" a précisé de son côté Alain Weill.

Interrogé par l'AFP, Jean-Marc Morandini, directeur général adjoint de LV et Co (qui possède notamment la radio MFM) a confirmé être "candidat au rachat de Rires et Chansons".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution