Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mardi 2 Octobre 2001 à 00:00

Troisième génération de téléphonie mobile

Les Japonais se pressaient dés hier dans les quelques boutiques de Tokyo où étaient vendus pour la première fois au monde des téléphones mobiles de troisième génération, afin d'être les premiers à acheter ou simplement à voir et essayer cette nouvelle technologie.

Les premiers utilisateurs de ce nouveau service de l'opérateur NTT DoCoMo vont pouvoir parler tout en consultant leur courrier électronique, accéder à tout site internet, se servir de leur terminal comme visiophone, prendre des photos, jouer à des jeux électroniques. A partir du printemps 2002, il leur sera possible aussi de télécharger de la musique ou des vidéo-clips. "Nous avons déjà tout vendu", a déclaré Taisuke Akaza, vendeur chez Bic Camera, un grand magasin d'appareils électroniques du quartier bouillonnant d'Ikebukuro. "Tout ce qui intéressait nos clients aujourd'hui, c'était les téléphones de troisième génération", a de son côté remarqué un employé d'une boutique DoCoMo, dans le quartier d'Otemachi, ajoutant que les 20 téléphones en stock avaient été tous vendus.

Les habitants de Tokyo étaient venus découvrir le nouveau service et disaient vouloir être les premiers à entrer dans cette nouvelle phase de la passion qu'ont les Japonais pour les téléphones cellulaires. "Je suis à peu près sûr que ce genre de téléphone va devenir très répandu et je voulais voir comment ça marche", a lancé Toshiyuki Ono, 37 ans, employé dans une société informatique, en essayant un terminal. "J'adore posséder tout ce qui est nouveau. Je veux essayer les nouveautés. J'ai entendu dire que le téléchargement était très rapide. En plus, jusqu'à présent DoCoMo n'avait pas de mobiles capables d'envoyer des photos", s'est enthousiasmé Momoko Yamagata, 26 ans.

En fin d'après-midi, environ 4.000 terminaux avaient été vendus, a indiqué un porte-parole de NTT DoCoMo Tomoko Homma, un chiffre conforme aux prévisions selon des analystes, dont beaucoup avaient prédit que les prix relativement élevés des terminaux allaient décourager les consommateurs. Environ 1.600 terminaux standard de NEC ont été vendus à des prix variant autour de 41.000 yen (376 EUR) selon les magasins, et 1.600 visiophones Panasonic, pour environ 61.000 yens (560 EUR). Le troisième type de terminal, servant de carte à adapter à un PC, a été vendu à 800 exemplaires pour environ 20.000 yens. "Ce chiffre est conforme aux prévisions en raison du prix élevé", a noté Hironobu Sawake, analyste chez JP Morgan, ajoutant que l'objectif de 150.000 terminaux vendus d'ici fin mars 2002 était de toute façon "faible".

Le nouveau téléphone a une vitesse de téléchargement de données 40 fois supérieure à celle du très populaire i-mode, service d'accès à l'internet par téléphone mobile de NTT DoCoMo. Baptisé FOMA (freedom of mobile multimedia access), il couvrira dans un premier temps une surface limitée à un cercle d'une trentaine de kilomètres autour du centre de Tokyo et à quelques zones des environs de la capitale, a précisé NTT DoCoMo. L'opérateur compte vendre 150.000 terminaux d'ici fin mars et parvenir à 6 millions d'abonnés à la troisième génération d'ici fin mars 2004. Il prévoit pour développer le réseau un investissement de 1.000 milliards de yens (9,2 mds EUR) pendant les trois premières années de service et n'en attend aucun bénéfice avant quatre ans.

Au 24 septembre, DoCoMo avait 27,6 millions d'abonnés pour son service i-mode, doté de fonctions internet et de courrier électronique limitées, dont 6,9 millions ont des terminaux dotés du logiciel Java leur permettant de télécharger de petits programmes.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution