Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 12 Octobre 2001 à 00:00

RFI au coeur de l'actualité

Radio France Internationale (RFI), française et multilingue, qui dispose de quelque 300 correspondants dans le monde et quelque 45 millions d'auditeurs, revendique un rôle crucial dans la couverture des événements mondiaux depuis le 11 septembre, et notamment dans sa diffusion en langues étrangères.

RFI a renforcé sa diffusion en langue persane (à destination de l'Iran, de l'Afghanistan, du Tadjikistan et de toute la zone Asie centrale) depuis le 20 septembre avec une demi-heure de plus de programme. La radio a également étoffé son dispositif autour de la zone Pakistan-Iran avec notamment trois envoyés spéciaux arabophones (Pakistan, Qatar et Le Caire) via sa filiale RMC-Moyen Orient.

Depuis les attaques anti-américaines du 11 septembre, RMC-MO, "radio française internationale panarabe" (en arabe et en français) écoutée par 15 millions d'auditeurs du Proche-Orient, du Golfe et du Maghreb, diffuse de l'information 24H/24 en FM et a renforcé ses tranches d'information en ondes moyennes.

A Paris, une cellule coordonne les 19 rédactions en langues étrangères qui produisent informations et programmes en ondes courtes, ondes moyennes, FM, par câble et satellite.

Le directeur des rédactions en langues étrangères Erlends Calabuig souligne "la grande complémentarité" entre le dispositif en langue française et "l'expertise régionale des journalistes de langue, ce qui permet de réagir à chaud sans commettre d'erreur d'interprétation".

"Ce regard croisé sur l'actualité est notre principal point fort", ajoute-t-il, faisant valoir "l'équilibre entre le français et les langues étrangères".

"Le dispositif éditorial en amont permet de recadrer les choses (...). Nous avons une responsabilité énorme mais aussi la possibilité souvent de sauver des vies humaines. Cela permet aux populations locales d'avoir un vecteur d'information neutre et objectif. C'est souvent leur seul lien avec le reste du monde", estime M. Calabuig qui insiste sur "le côté pluraliste" de RFI.

"Nous sommes en contact permanent avec les représentants des différentes forces en présence en Afghanistan, que ce soient les taliban, l'Alliance du nord, le roi Zahir Shah à Rome ou les membres de diasporas aux Etats-Unis, à Londres, en Iran ou au Pakistan. Nous sommes aussi en contact avec l'association +Droit de parole+, passée au nord de l'Afghanistan pour installer une radio", indique pour sa part Mme Nazer, la responsable de la rédaction en langue persane.

La diffusion du message pré-enregistré d'Oussama Ben Laden sur la chaîne Al Jazira (basée à Doha) a été décidée après "discussion éditoriale qui permettait de recentrer l'événement comme un élément factuel de plus et non comme une tribune donnée à Ben Laden", précise M. Calabuig.

L'effort financier est "géré en interne" par RFI, qui "redéploie" ses budgets comme elle l'avait fait pour ses émissions en albanais lors du conflit du Kosovo, explique M. Calabuig. Il n'exclut pas un nouveau renforcement du dispositif en persan et autres langues étrangères, auquel cas la radio (dont le budget pour 2002 est de 130 M EUR) en référerait aux autorités de tutelle.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution