Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 1 Novembre 2001 à 00:00

EchoStar devant les autorités américaines de la concurrence

L'outsider EchoStar a mis la main sur DirecTV, premier bouquet satellitaire américain, au nez et à la barbe du magnat des médias Rupert Murdoch mais une longue bataille l'attend encore devant les autorités américaines de la concurrence.

La fusion annoncée entre les américains EchoStar et Hughes Electronics, qui possède DirecTV, va créer le nouveau numéro un de la télévision par satellite aux Etats-Unis, avec 16,7 millions d'abonnés. DirecTV était jusqu'ici le premier bouquet satellitaire américain - 10,3 millions d'abonnés - devant Echostar. Les deux compagnies, hier féroces adversaires, vont se retrouver subitement en situation de monopole, avec une part de marché combinée de 90% dans la télévision par satellite.

Ces problèmes de concurrence ont handicapé EchoStar dans ses négociations avec le groupe automobile américain General Motors (GM), qui contrôlait Hughes Electronics et était plus favorable à l'origine à l'offre de Rupert Murdoch. Les conditions financières plus avantageuses de l'offre d'EchoStar - près de 26 milliards de dollars en actions et numéraire - et l'impatience de Rupert Murdoch, qui ne supportait plus les tergiversations de GM, l'ont finalement emporté. Le magnat d'origine australienne, qui avait mis un peu plus de 22 milliards de dollars sur la table, avec le puissant support de Microsoft et Liberty Media, a finalement retiré son offre, donnant ainsi la victoire à un rival sur lequel personne n'aurait misé quelques semaines plus tôt.

Le fondateur et Pdg d'EchoStar, Charlie Ergen, a commencé par vendre des antennes paraboliques dans les zones rurales du Colorado (ouest) en 1980. Vingt ans plus tard, sa compagnie s'offre son concurrent et inflige un sévère camouflet à un des plus hommmes les plus puissants du monde des médias. La fusion d'EchoStar et DirecTV va désormais limiter le choix du consommateur américain à deux services -- un par satellite et un sur le câble-- dans la plupart des villes, voire même à un seul dans les zones rurales non desservies par le câble.

Plusieurs responsables du Congrès se sont déjà inquiétés à voix haute d'une telle situation. Le rachat de DirecTV par EchoStar va devoir passer désormais l'examen au microscope des autorités de la concurrence à Washington. Charlie Ergen estime qu'il lui faudra 9 à 12 mois pour obtenir ce feu vert et reste confiant sur l'issue de l'opération. "Les autorités de régulation vont certainement avoir quelques inquiétudes mais cette transaction sera finalement approuvée", a-t-il réaffirmé lors d'une conférence de presse.

Il s'est déclaré prêt à garantir les mêmes prix compétitifs entre zones rurales et agglomérations et a réitéré qu'un puissant service satellitaire offrirait une meilleure concurrence face aux bastions des câblo-opérateurs. Cette alliance "va créer un vrai concurrent face à la télévision câblée, à la fois dans le numérique et le haut débit", a-t-il affirmé. Sur les 110 millions de foyers que comptent les Etats-Unis, environ 70 millions sont abonnés à des services TV câblés et 18 millions reçoivent leurs programmes par satellite. "Il y a des réserves certaines sur le feu vert des autorités de la concurrence (..) Au final, nous pensons pourtant que le département de la Justice approuvera l'opération", relevait lundi la banque SG Cowen dans une note d'analyse. General Motors est en outre couvert en cas d'échec de la transaction.

EchoStar s'est engagé à racheter alors la division de satellites PanAmSat de Hughes, ce qui apportera des liquidités à GM, et à verser une indemnité de 600 millions de dollars à Hughes. Un veto des autorités de la concurrence viendrait conforter Rupert Murdoch, qui n'a cessé d'agiter ce spectre auprès de GM pour écarter EchoStar. Il pourrait aussi dans ce cas redevenir un interlocuteur obligé, selon les analystes.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution