Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 16 Novembre 2001 à 00:00

La radio "dopée" par l'actualité

La radio, dopée par la forte actualité des deux derniers mois, a vu son audience cumulée passer pour la première fois au-dessus des 40 millions d'auditeurs quotidiens, ce qui a bénéficié largement à France Info, qui a gagné près de 1,3 million d'auditeurs depuis juin dernier.

"C'est une date historique pour la radio française", affirme-t-on jeudi chez Médiamétrie, qui a rendu publics les résultats de son enquête "75.000+" sur l'audience des radios en septembre et octobre 2001. "Jamais les Français n'ont été aussi nombreux à écouter la radio, même pendant la guerre du Golfe", ajoute-t-on. "Il y a aujourd'hui 40,3 millions d'auditeurs chaque jour, en semaine. Ils étaient près de 39,8 millions l'an dernier à la même période. La radio est un média qui se porte bien".

L'actualité, avec les attentats du 11 septembre et leurs conséquences, notamment en Afghanistan, a très largement contribué à cette embellie. "Mais les radios musicales s'en sont bien sorties", précise Médiamétrie. "Les gens écoutent autant la radio pour s'informer que pour se divertir". Pour preuve la bonne santé de NRJ (12,3%) et les progressions de Europe 2, Fun Radio ou Skyrock. En toute logique, la grande gagnante de la vague septembre-octobre a été France Info. La radio d'information en continu a gagné 800.000 auditeurs en un an, avec 13,2% d'audience cumulée (1,3 million de plus qu'en juin dernier).

"Le fait de valoriser à nouveau les reportages, de leur donner une importance accrue, a porté ses fruits", a déclaré à l'AFP Jean-Marie Cavada, pdg de Radio France. Au-delà de France Info, toute la "Maison Ronde" sort gagnante de la dernière vague. "Nous avons dépassé pour la première fois les 14 millions d'auditeurs quotidiens", a précisé M. Cavada. "C'est un objectif que je ne m'étais fixé que dans deux ans", a-t-il ajouté. France Inter, avec 11,5% d'audience cumulée, a gagné 0,6 point par rapport à la vague de septembre-octobre 2000 (10,9%) et 0,8 point par rapport à avril-juin (10,7%).

Europe 1, stable à 11%, a gagné un petit 0,1 point d'audience cumulée par rapport à septembre-octobre 2000 et 0,4 point par rapport à la dernière vague. RMC Info elle-même, dans les limbes depuis plusieurs mois, a commencé à remonter, à la faveur de son format "news-talk", avec aujourd'hui 2,5% d'audience cumulée en septembre-octobre. A l'inverse, RTL n'a guère profité de l'engouement général pour la radio, même si elle reste première avec 13,6% d'audience cumulée.

Elle reste loin de son score de l'an dernier (15,1%) et ne gagne que 0,1 point depuis avril-juin. "Nous n'avons pas un format exclusivement news", a expliqué à l'AFP Robin Leproux, directeur général de RTL. "Le fait qu'on progresse quand même de 0,1 point valide notre offre de programmes, sinon nous aurions reculé d'un point ou d'un point et demi, par rapport à ce qu'a pris France Info". Pour M. Leproux, ces résultats sont "satisfaisants" même s'il affirme que RTL aurait fait mieux "s'il n'y avait pas eu les événements exceptionnels" du 11 septembre.

Cependant, pour ne pas laisser "France Info prendre deux points tous les deux mois", M. Leproux va relancer les "instantanés". "S'il se passe quelque chose d'important" pendant les émissions de divertissement, "ce ne sera plus la peine de zapper à droite ou à gauche pour le savoir. Un +instantané+ coupera l'émission et l'info prendra la parole".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution