Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 8 Décembre 2001 à 00:00

Le Mouv' part à l'assaut des Parisiens

Quatre ans après sa naissance, Le Mouv', la station de Radio France destinée aux jeunes, va s'installer à Paris, sur une fréquence FM reprise à France Musiques, au grand dam de ses concurrentes.

"Nous préparions l'arrivée du Mouv' à Paris depuis longtemps, c'était l'un des projets auxquels tenait Jean-Marie Cavada", pdg de Radio France, a déclaré à l'AFP François Desnoyers, directeur général de Radio France. Le Mouv', jusqu'ici présent dans dix villes, ne gagne pas seulement Paris (sur 92.1 FM) mais aussi Clermont-Ferrand (sur 97.5 FM). La diffusion débutera "dans le courant du mois de décembre", a précisé M. Desnoyers. "Lors du redéploiement des fréquences, à l'occasion du Plan Bleu, Le Mouv' était passé d'un bassin de deux à cinq millions d'auditeurs. Avec Paris et Clermont-Ferrand, il va toucher entre quinze et seize millions de personnes", ajoute le directeur général de Radio France. "Notre objectif à terme est d'être présents dans toutes les villes à fortes population universitaire", a-t-il précisé.

Pour installer à Paris sa radio jeune, créée en 1997 et basée à Toulouse, Radio France a récupéré une des deux fréquences dont disposait France Musiques pour couvrir la capitale et sa région. A Clermont-Ferrand, "dans le même cadre d'optimisation du parc de fréquences de Radio France", le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a attribué au Mouv' la FM 97.5 après la restitution par le groupe public de deux fréquences dans la région clermontoise, dont il n'avait plus l'usage. Des procédés parfaitement légaux mais qui ne sont pas du goût du Syndicat des réseaux radiophoniques nationaux (SRN), réunissant RTL 2, Fun, Europe 2, RFM, Chérie FM, Nostalgie et Rire et Chansons. "Radio France ne doit pas avoir le monopole du développement sur les fréquences en réserve", a déclaré à l'AFP Marc Pallain, président du SRN et directeur délégué de NRJ Group.

A Clermont-Ferrand, Radio France a fait valoir son droit légal de préemption sur une fréquence libre. "Sans remettre en cause ce droit", le SRN, le SRGP (Syndicat des radios généralistes privées) et le SIRTI (Syndicat interprofessionnel des radios et TV privées se plaignaient, dans une lettre au CSA du 7 novembre, d'un "manque de transparence" de la procédure. De même, à Paris, M. Pallain regrette que "le service public puisse changer de radio sur une fréquence du jour au lendemain, contrairement aux radios privées".

Le SRN, le SRGP et le SIRTI seront reçus mardi par le CSA. La plus large couverture du Mouv' ne devrait entraîner aucune modification de son format ou de son positionnement musical rock. "C'est une radio originale en partie parce qu'elle a été déconnectée du petit monde parisien. Elle doit le rester", note M. Desnoyers. L'équipe du Mouv', composée d'une soixantaine de personnes, "s'enrichira peut-être d'une ou deux personnes de plus à Paris", a-t-il précisé.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution