Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 28 Décembre 2001 à 00:00

Renaissance de la Tv afghane ?

De nombreux gouvernements et organismes internationaux proposent leurs services pour faire renaitre la télévision afghane dont les programmes ont été interrompus pendant cinq ans par les talibans, affirme le nouveau patron de la télévision nationale Abdul Afiz.

Les offres d'assistance à la télévision de Kaboul affluent, notamment pour la création de programmes, provenant de pays aussi divers que l'Iran, l'Inde, la Turquie, le Japon, l'Allemagne et la Chine. L'UNESCO a de son coté débloqué 35.000 dollars pour former le personnel technique. M. Silvio Berlusconi, le chef du gouvernement Italien, a pour sa part proposé lors d'une rencontre à Rome le mois dernier au chef du gouvernement provisoire Hamid Karzai d'offrir une station de télévision complète. "Nous attendons que les transports s'améliorent afin de pouvoir assurer l'acheminement de cette station", poursuit M. Afiz.

Toutefois ce dernier ne connait pas précisemment les détails de la proposition de l'ancien magnat de la presse italien. "J'ai eu des entretiens avec un responsable italien mais je ne suis pas très sur d'avoir bien compris ce qu'il m'a promis", admet-il. En attendant M. Afiz et son équipe font des miracles au quotidien. Ils ne disposent que de matériel obsolète qu'ils ont réussi à soustraire au Talibans lors de leur prise de pouvoir en 1996. La télévision, tout comme le cinéma, ont été proscrits sous le régime taliban en vertue d'une interprétation abusive de la charia qui interdit toute forme d'images.

Il n'a cependant fallu que quelques heures après le départ des talibans de la capitale dans la nuit du 12 au 13 novembre pour que la télévision aghane reprenne ses émissions, présentées par une femme. Aujourd'hui pour les habitants de Kaboul, la seule ville d'Afghanistan où les émissions sont captées, la télévision est devenue la principale source de distraction. Ses programmes, qui ne sont diffusés qu'entre 18HOO et 21HOO, exceptionnellement jusqu'à 10H00, sont regardés chaque soir par environ 500.000 téléspectateurs, soutient Afiz.

Le nouveau patron de la télévision rêve d'une transmission ininterrompue dont les émissions pourraient être regardées par les Afghans du pays tout entier. Sa première tâche est de récolter des fonds. Car sans publicité, Afiz ne reçoit des subsides que du ministère de la Défense, qui attend en retour la confection d'émissions consacrées aux explois des militaires de l'Alliance du nord dans leurs combats contre les talibans. M. Afiz manque aussi d'argent pour confectionner des programmes dont actuellement 90 % sont faits localement.

Sa mission consistera également à remplacer les antennes qui se trouvaient sur les montagnes surplombant Kaboul. Elles ont été détruites par les bombardements de l'aviation américaine. Interrogé sur un remplacement par les Américains des antennes détruites, M. Afiz est sceptique: "Pour l'instant, ils sont trop occupés à rechercher Oussama ben Laden". Les actuelles antennes de 200 watt ont été installées sur le toit d'un hôtel de Kaboul et ne couvrent que la capitale.

C'est pourquoi M. Afiz voudrait installer une antenne de 500 watt, à nouveau sur les montagnes avoisinantes de Kaboul.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution