Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 2 Septembre 2000 à 00:00

"Anonymes-stars" et "Reality-soaps" révolutionnent les programmes

L'essor des "reality-soaps" et la "starisation" des anonymes ont révolutionné les nouveaux programmes de télévision de la saison 1999-2000 en Europe occidentale, aux Etats-Unis et au Canada, indique l'institut Médiamétrie.

En 1999/2000, sur 950 nouveaux programmes lancés dans ces pays, 52% sont des fictions, contre 48% de divertissements, selon le bilan de New On The Air (NOTA), le service de veille co-produit par Médiamétrie et l'IMCA (International Media Consultants Associés). Les séries restent le "moteur du renouvellement des grilles de programme", représentant 28% des programmes lancés en Italie, France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Etats-Unis et Australie en 1999/2000. Les sitcoms sont en recul, tandis que les mini-séries (en général, de grandes fresques historiques) ont le vent en poupe: 75 mini-séries ont été portées à l'écran en 1999/2000 contre 56 la saison précédente. Mais la "révolution de la saison", selon les experts de NOTA, est sans conteste l'apparition des "reality soaps", où des groupes d'individus anonymes, transformés pour l'occasion en stars du petit écran, sont mis en situation dans des environnements clos (maison, île, bus...).

Ces "reality soaps" (15 lancements cette année) ont permis à des petites chaînes de doper leurs audience. Ainsi, sur la chaîne néerlandaise Veronica, dont la part d'audience moyenne est de 9,7%, "Big Brother" a réalisé 34,7% de part d'audience. L'adaptation allemande de "Big Brother" sur RTL2 et la version espagnole sur Tele5 ont également réalisé de très bons scores.

Sexe, argent et voyeurisme
Dans la même veine ont été lancés Castaway 2000, une émission de la BBC qui suit un groupe d'individus, censés réapprendre la vie en communauté sur île d'Ecosse, "Das Inselduell" (Sat 1, Allemagne), "De Bus" (Veronica, Pays-Bas), et Shipwrecked (Channel 4, Royaume Uni). Au-delà de ces expériences où le téléspectateur observe des individus comme des rats de laboratoire, certaines chaînes ont décliné le genre sous la forme de jeux d'aventure, à l'instar de "Survivor" (diffusé aux Etats-Unis sur CBS).

Autre grand succès d'audience cette saison, le jeu d'origine britannique "Who wants to be a millionnaire". Ce jeu a été adapté avec succès dans l'ensemble des pays étudiés par NOTA, dont la France avec Jean-Pierre Foucault sur TF1. Par ailleurs, "Le sexe investit tous les genres de programmes et se dévoile sans pudeur", note Sophie Lebarbiez, consultante de l'IMCA. "Tournez manège, c'est terminé, on va aujourd'hui bien au-delà", estime Sophie Lebarbiez. "La perle de cette saison" est une émission néerlandaise, "Geboeid" ("Enchaînés"): une personne est enchaînée à quatre autres de sexe opposé pendant six jours et six nuits. Au bout de cette semaine de promiscuité, vient l'heure des choix... La télévision, concluent les experts de NOTA, évolue de plus vers le "mélange des genres" le brouillage des frontières entre fiction et réalité, "dans des formats hybrides et dévastateurs".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution