Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 1 Septembre 2000 à 00:00

M6 joue dans le cour des grandes

"La petite chaîne, c'est terminé": la chaîne privée et généraliste M6 "se porte très bien", annonçant une rentrée "compétitive et créative" dont la principale nouveauté est l'arrivée de nouvelles séries françaises de 52 minutes avec des "héros" M6.

Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, s'est félicité, lors de la conférence de presse de rentrée jeudi, de "la très bonne santé du marché publicitaire" et a indiqué que le coût de la grille (1,4 milliard de F) augmentait cette année de 12,5%. Il a aussi défendu un "élargissement de la publicité sur les chaînes privées", en estimant que "cela fera baisser la tension sur les prix".

M6 est désormais, par sa filiale M6 Web et son portail M6net, installée dans le domaine de l'internet et table sur des activités internet du groupe "rentables dans trois ou quatre ans". Thomas Valentin, vice-président du directoire et directeur des programmes, a ainsi annoncé, après les collections d'unitaires "Combats de femmes" et "Vertiges" (90 minutes), quatre séries diffusées en "prime time" avec des "héros M6": "Police district" (6x52 minutes) à partir du 6 septembre à 20h50, chronique d'un commissariat de quartier due à Hugues Pagan, écrivain et ancien policier, "Le lycée" réalisé par Miguel Courtois, "Psy d'urgence" et "Duelles ". " On n'a pas cherché à copier les Américains mais à montrer des héros plus fragiles qui ressemblent à la vraie vie, en montrant le dessous des cartes", a-t-il dit.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution