Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 1 Janvier 2003 à 00:00

Une nouvelle norme de codage vidéo

Les paramètres techniques d'une nouvelle norme de compression vidéo ont été approuvés au Japon.

Cette norme, baptisée H.264/AVC, a été mise au point par un groupe réunissant d'éminents experts du monde entier et devrait se traduire par une amélioration spectaculaire de la qualité de l'image. La nouvelle norme devrait être utilisée dans une large gamme d'applications, depuis les téléphones mobiles jusqu'à la télévision à haute définition, et va sans doute révolutionner la qualité de l'image vidéo sur des réseaux tels que l'Internet, les réseaux hertziens 3G et le RTPC.

La norme H.264/AVC a été élaborée par l'Equipe mixte sur la vidéo (JVT) de l'ISO/CEI et de l'UIT, groupe comprenant des experts éminents de ces trois organisations internationales de normalisation. La nouvelle norme, qui portera la cote H.264 à l'UIT-T et ISO/CEI 14496-10/MPEG-4 AVC à l'ISO/CEI, devrait être publiée au cours du deuxième trimestre de 2003. A l'heure actuelle, la vidéo numérique est utilisée dans un nombre croissant d'applications qui ont vu le jour grâce à l'élaboration de normes de codage vidéo.

La nouvelle norme, qui s'inscrit dans la lignée des techniques de codage vidéo innovantes faisant l'objet des Recommandations H.261, H.262|MPEG2-Video (fruit d'une collaboration antérieure entre l'UIT et l'ISO/CEI) et H.263, constitue une nette amélioration par rapport aux normes vidéo antérieures sur le plan de la qualité de l'image, de la compression, de l'efficacité et de la résistance à des défaillances de réseau comme la perte de paquets et de données que l'on observe sur Internet. Elle pourrait par ailleurs permettre de réduire de moitié la largeur de bande nécessaire aux services vidéo/numériques.

Les procédures améliorées de compression des données, outre qu'elles permettent d'offrir une meilleure qualité de l'image, présentent des avantages au niveau de l'utilisation de la largeur de bande (davantage de canaux sur les systèmes existants) ou de la capacité des supports d'enregistrement (davantage de fichiers vidéo sur des supports tels que les DVD). Parmi les nombreux domaines d'application qui devraient bénéficier de cette technologie figurent la visioconférence, la diffusion vidéo, l'émission en continu de signaux et la vidéo sur les appareils mobiles, la télémédecine et le téléenseignement.

"Nous avons franchi une étape décisive en mettant cette nouvelle norme importante à la disposition de l'industrie dans son ensemble. C'est grâce à l'équipe tout entière que nous avons pu mettre au point, en un temps record, les paramètres techniques d'une norme qui ouvre la voie à l'adoption de cette technique prometteuse en 2003", a déclaré Gary Sullivan, Président du JVT et du Groupe d'experts sur le codage vidéo de l'UIT-T (VCEG). "Si ce résultat a pu être obtenu, c'est grâce au dévouement et à l'esprit de coopération dont a fait preuve un groupe réunissant d'éminents experts sur le codage du monde entier", a ajouté Leonardo Chiariglione, animateur du Comité MPEG.

Au cours des trois prochains mois, le JVT s'attachera à élaborer la version finale du texte pour approbation et publication par l'ISO/CEI et l'UIT-T.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution