Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 1 Février 2003 à 00:00

Le 28 janvier 1986, Challenger explosait en vol

D'énormes volutes de fumée blanche tachent l'azur du ciel de Floride: 73 secondes après son décollage de Cap Canaveral le 28 janvier 1986, la navette spatiale américaine Challenger vient d'exploser, en direct devant l'Amérique horrifiée. Sept astronautes trouvent la mort.

Deux femmes, Judith Resnick (36 ans), seconde Américaine à être allée dans l'espace, Christa McAuliffe (37 ans) choisie parmi 11.400 professeurs et un Noir américain saxophoniste, Ronald McNair (35 ans), accompagnaient Francis Scobee, (46 ans), le commandant, Michael Smith, le co-pilote, Gregory Jarvis (41 ans) et Elison Onizuka (39 ans). Ils représentaient la diversité américaine mais aussi l'accès à l'espace pour tous. Parmi les multiples objectifs de ce vol prévu pour six jours, un satellite de communication (TDRS), devait être lancé.

Pour sa part, Christa McAuliffe devait faire cours en orbite à des millions d'élèves américains et répondre aux questions de ses propres écoliers de Concord (New Hampshire). Une fuite de gaz incandescent sur l'une des fusées d'appoint (boosters) de Challenger, déclenchant l'explosion du vaisseau spatial, devait mettre prématurément un terme à leur mission. Selon le rapport de la NASA sur la cause de la mort des astronautes, l'explosion n'a pas été assez violente pour tuer ou gravement blesser l'équipage sur le coup.

La navette s'était totalement brisée, à l'exception de la cabine qui était restée entière, en se séparant du fuselage. D'après les experts de la NASA, il est vraisemblable que les astronautes ont perdu connaissance à cause d'une dépressurisation rapide de la cabine à 20.000 mètres d'altitude, au début de la chute fatale, vers l'océan Atlantique. On a même retrouvé de petites bouteilles d'air de secours actionnées par les astronautes après l'explosion.

Certaines avaient été utilisées au trois quarts. Les bandes magnétiques très endommagées par l'eau de mer avaient révélé les dernières paroles du pilote Mike Smith, qui s'était exclamé: "Oh, oh!".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution