Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 2 Février 2003 à 00:00

La navette Columbia désintégrée, avec sept astronautes à bord

La navette spatiale Columbia s'est désintégrée hier au-dessus du Texas (sud), tuant les sept astronautes à bord, dont le premier Israélien dans l'espace, une tragédie ressentie bien au delà de la communauté scientifique internationale.

C'est un "jour tragique" pour la Nasa et les familles des astronautes et le pays, a déclaré l'administrateur de la Nasa, Sean O'Keefe, en annonçant en milieu de journée, la voix altérée par l'émotion, que ses astronautes, parmi lesquels deux femmes, étaient morts. La disparition, avec les six autres membres d'équipage, d'Ilan Ramon, 48 ans, fils d'une rescapée de la Shoah et premier Israélien à être allé dans l'espace, a suscité une immense vague d'émotion en Israël. Quelques heures plus tôt, vers 09H00 (14H00 GMT), la Nasa avait annoncé avoir perdu le contact avec la navette, un quart d'heure avant l'heure prévue pour l'atterrissage.

De grandes traînées blanches étaient visibles dans le ciel au dessus du Texas lorsque la navette s'est désintégrée. Columbia se trouvait alors à une soixantaine de kilomètres d'altitude, volait à 21.252 km/h et était en train d'effectuer un virage, avec un angle d'inclinaison de 57 degrés, selon la Nasa. Dans le nord-est du Texas, des débris sont tombés du ciel, parfois dans leur jardin, dans un secteur de plusieurs centaines de kms. Des restes humains en provenance de l'équipage de la navette ont été découverts à Hemphill, dans l'est de cet Etat, a annoncé la police locale. "Je confirme que des restes humains en provenance de la navette Columbia ont été découverts parmi des débris", a précisé la porte-parole de la police d'Hemphill, Karen Steele.

L'agence spatiale a immédiatement averti du caractère toxique de ces débris, en raison du comburant utilisé pour sa propulsion. Un porte-parole du FBI a déclaré que la disparition de la navette n'était apparemment pas liée à un attentat. A l'annonce du drame, le président George W. Bush a quitté la résidence de campagne présidentielle de Camp David, à une centaine de kilomètres de Washington, pour rentrer à la Maison Blanche. "Cette journée a apporté une nouvelle terrible et d'une grande tristesse pour le pays", a-t-il déclaré. "Columbia est perdue. Il n'y a pas de survivants", a-t-il ajouté, affirmant que malgré ce drame, "la conquête de l'espace continuera".

M. Bush a ordonné que les drapeaux soient mis en berne sur les bâtiments fédéraux dans l'ensemble des Etats-Unis. Joueurs et spectateurs ont observé une minute de silence avant les rencontres sportives -principalement universitaires- aux Etats-Unis, en hommage aux astronautes disparus. De nombreux Texans ont raconté avoir entendu un bruit assourdissant et vu un brouillard épais au moment de la désintégration de Columbia. Lynn Hern, directrice d'un hara situé à plus de 200 km au sud-est de Dallas, a raconté avoir été réveillée en sursaut: "On aurait dit un train traversant notre propriété".

Les astronautes revenaient d'une mission scientifique de 16 jours en orbite. La Nasa a ouvert une enquête pour déterminer les causes de la catastrophe et précisé que l'équipage de la navette avait signalé des anomalies techniques à bord peu avant la catastrophe. Quelques minutes avant que le contact radio ne soit rompu avec le commandant de bord, la transmission des données des "jauges mesurant la température dans le système hydraulique de l'aile gauche" s'est interrompue, a affirmé le directeur du programme navettes de la Nasa, Ron Dittemore, lors d'une conférence de presse au centre spatial Johnson, à Houston (Texas).

M. Dittemore a également révélé qu'au moment de son décollage, un débris avait frappé l'aile gauche de Columbia, mais la Nasa avait alors estimé que cela ne représentait pas une inquiétude pour sa sécurité. Tous les vols de navettes spatiales sont suspendus jusqu'à nouvel ordre, dans l'attente des résultats de l'enquête, a encore annoncé la Nasa. Les contrôleurs de la Nasa avaient constaté plusieurs anomalies techniques à bord de la navette spatiale Columbia peu avant sa désintégration samedi matin au-dessus du Texas, alors qu'un débris aurait pu avoir endommagé son aile gauche lors de son décollage le 16 janvier.

Il y a dix-sept ans presque jour pour jour, le 28 janvier 1986, la navette Challenger avait explosé au décollage avec sept Américains à bord. La navette spatiale Columbia était la plus ancienne de la flotte de l'agence spatiale américaine Nasa. Elle avait réalisé son premier vol en orbite autour de la Terre en 1981. C'était son 28e vol. Les messages de condoléances ont immédiatement afflué samedi à la Maison Blanche, venus essentiellement des capitales européennes, mais aussi notamment du secrétaire général de l'Onu Kofi Annan.

M. Bush a transmis ses condoléances au Premier ministre israélien Ariel Sharon à la suite de la mort d'Ilan Ramon, et s'est entretenu avec plusieurs dirigeants mondiaux, dont le président russe Vladimir Poutine et le président français Jacques Chirac. Le président américain a également appelé les familles des astronautes disparus pour leur présenter ses condoléances et celles du pays.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Bowskey | Vendredi 23 Avril 2010 à 22:18
je n'arrive pas a comprendre ce qui s'est réellement passé avec la navette en question?
y a t-il quelqu'un a la NASA pour me faire part de mes inquietudes?
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution