Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 2 Octobre 2000 à 00:00

Julie Snyder en access prime-time sur France 2

Julie Snyder, un brin de fille et de folie québécoise, déferle sur France 2 ce soir 2 octobre avec un talk-show quotidien, "Du lundi au vendredi, c'est Julie", la recette de la chaîne pour relancer son "access prime-time", avant le rendez-vous sacro-saint du JT de 20 heures.

Déjà célèbre dans son pays natal où elle animait le "Poing J", un talk-show décapant, la jeune québécoise - 33 ans dont 17 sur le petit écran - a gagné ses galons français la saison dernière avec une émission du samedi soir, sur la Deux déjà. Le Moulin Rouge où elle avait élu domicile reste cette saison encore son port d'attache pour des directs d'une grosse demi-heure, à partir de 19H15, qui promettent de "décoiffer" au moins autant, cocktail d'interviews pertinentes et impertinentes et de sujets improbables. Parmi ses premiers invités figurent Claude Allègre, Johnny Halliday ou Candeloro mais elle rêve de décrocher une interview de Jacques Chirac.

L'an dernier, se souvient-elle, "j'étais plus inconnue en France que la belle-soeur du soldat inconnu". Les choses ont bien changé: elle fait désormais la une des hebdomadaires de télévision français. Pour son nouveau rendez-vous, la petite blonde pétillante concocte de nouvelles rubriques: "on va partir à la recherche de l'homme idéal en France", annonce-t-elle, "on va régler les problème des gens comme trouver une Sophie Dupont pour un type qui a acheté un billet d'avion pour lui et sa copine, Sophie Dupont, et qui a été plaqué par elle" ou "kidnapper un footballeur et l'emmener en studio pour un direct". "J'essaie de faire de la télé comme je suis dans la vie", confie une Julie Snyder aux anges parce qu'elle réalise "son rêve français". L'an dernier, ses invités français, assure-t-elle, ont été de "bons partenaires comme il y a de bons partenaires amoureux". "Faire une bonne interview, c'est un peu comme faire l'amour, il faut que les deux en aient envie", enchaîne la mutine québécoise avant d'espérer que "les téléspecteurs prennent aussi leur pied".

Directrice général de France 2, Michèle Cotta a réaffirmé les espoirs placés en elle pour relancer la tranche du 19-20, talon d'Achille de la chaîne. Mais elle a promis de ne pas lui mettre de pression supplémentaire: "Nous n'allons pas fixer un chiffre d'audience astronomique immédiatement", a-t-elle assuré.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution