Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 14 Mars 2003 à 00:00

Lagardère, un groupe issu de l'armement et de l'espace

Le groupe Lagardère, issu d'une PME spécialisée dans les roquettes et les satellites, a été ancré dans l'armement et l'espace par Jean-Luc Lagardère, qui s'est rendu indispensable dans la création du géant aéronautique européen EADS, propriétaire d'Airbus.

Après un début de carrière comme responsable d'études aéronautiques aux avions Marcel Dassault, Jean-Luc Lagardère, ingénieur de formation, est entré en 1963 à la Mécanique Aéronautique et Traction (Matra). Nommé rapidement pdg, il décide de transformer cette PME, née en 1945 et spécialisée dans les roquettes et les satellites, en un véritable groupe industriel diversifié dans l'électronique.

Il se branche sur la téléphonie, s'intéresse aux compteurs Jaeger, aux horlogers Yema et Jaz. Ce n'est qu'en 1981 qu'il poursuit sa diversification dans l'édition et la presse en rachetant Hachette, avant de se lancer dans les transports, avec la première ligne de métro automatique VAL à Lille en 1983, et l'automobile, avec le lancement de l'Espace la même année. Malgré sa coloration nettement plus civile, Matra n'échappera pas à la vague de nationalisations lancée en 1982, après l'arrivée des socialistes au pouvoir. Elle retournera au privé en 1988 durant la première cohabitation.

Jean-Luc Lagardère, industriel de l'armement habitué à côtoyer les ministres de la Défense depuis le début de sa carrière, s'affirme en dépositaire de la souveraineté nationale, avec ses missiles et ses satellites auxquels viennent s'ajouter sa radio (Europe1), ses livres scolaires et ses magazines (Paris-Match, Elle). Après des déboires dans la télévision et une profonde restructuration, naît au début des années 1990 la société Matra Hachette, issue de la fusion absorption de Matra par Hachette, et Lagardère Group, qui chapeaute l'ensemble du groupe.

Le groupe consolide ses positions dans l'espace et les missiles avec le rachat par Matra Marconi Space des activités spatiales de British Aerospace en 1994, et le regroupement des activités de Matra Défense et du britannique BAe Dynamics au sein de Matra BAe Dynamics en 1996. Malgré des relations tendues avec la gauche au pouvoir à partir de 1997, Lagardère réussit à s'imposer comme pilier de l'aéronautique française en juin 1999 grâce à la fusion entre Aérospatiale et Matra Hautes Technologies, la filiale défense de son groupe.

Le dernier coup de maître de ce chiraquien aura été de convaincre le gouvernement Jospin de le considérer comme le seul capable de sauvegarder les intérêts français dans l'avionneur européen Airbus, face aux appétits des partenaires britanniques et allemands. Il s'est ainsi rendu indispensable dans le montage d'EADS (qui détient 80% d'Airbus, le reste du capital étant aux mains de British Aerospace) né en juillet 2000 de la fusion d'Aérospatiale-Matra, de l'allemand Dasa et de l'espagnol Casa.

Lagardère est à parité avec l'Etat français dans la holding qui contrôle EADS à hauteur de 30%, face au groupe germano-américain DaimlerChrysler qui en détient également 30%. Jean-Luc Lagardère avait affirmé à plusieurs reprises qu'il entendait rester dans EADS au moins jusqu'en 2007, ne serait-ce que pour recueillir les fruits du lancement du futur Airbus géant, l'A380. Il avait assuré sa succession en remettant les destinées du groupe entre les mains de son fils Arnaud.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

BLAZUN | Dimanche 6 Septembre 2009 à 14:09
Bonjour,
Je propose à aerospace d'AIRBUS, modifier la tuyère à la sortie d'un moteur dans l'avion pour augmenter considérablement une pousser supplementaire à la sortie d'un moteur, pour voir il suffit faire par mes indications un test avec un simulater et voir un rèsultat positif.
Je demande à Monsieur Lagardere de me lire mon Blog: http://blazunstopsida.fr
Je vous remercie d'avance et vous envoie mes salutations Georges BLAZUN
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution