Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 20 Mars 2003 à 00:00

Les Français toujours plus "accros" à la télévision

Les téléspectateurs français de quatre ans et plus ont consacré chaque jour 3 heures et vingt minutes à leur petit écran en 2002, soit en moyenne trois minutes de plus qu'en 2001 et sept minutes de plus qu'en 2000, tandis que la consommation télévisée globale des foyers atteint désormais cinq heures et 31 minutes.

Ces chiffres, qui placent la France dans la moyenne des pays européens, ont été présentés jeudi par l'institut de mesure d'audience Médiamétrie. "Peu de médias peuvent se flatter de voir ainsi leur audience augmenter", a relevé Olivier Appé, directeur du département télévision de Médiamétrie. Auprès des personnes de quinze ans et plus, la télévision est encore plus séduisante, puisque la durée d'écoute quotidienne atteint 3H32 (trois minutes de plus qu'en 2001), les femmes restant globalement plus "accros" que les hommes (3H45 d'écoute quotidienne contre 3H17).

Sur dix ans, l'augmentation est plus encore plus nette. Elle est de vingt minutes auprès des quinze ans et plus, et de 23 minutes pour les foyers. Contrairement à une idée aussi reçue que répandue, les enfants ne sont pas les plus "téléphages" de la famille. Les 4-14 ans passent en moyenne 2H18 par jour devant le petit écran, soit un tiers de moins que les 15 ans et plus et presque deux fois moins que les personnes de plus de 50 ans. Sur dix ans, la consommation des enfants a augmenté, mais peu ou prou dans les mêmes proportions que leurs aînés (+10%). Le profil type du téléspectateur qui a le plus augmenté sa consommation de télévision en dix ans serait une ménagère active, âgée de 35 à 49 ans.

Si l'on se penche sur les tranches horaires dont l'audience a le plus augmenté sur les dix dernières années, on remarque que la télévision a principalement gagné du terrain aux heures et aux jours où les gens consacraient leur temps à d'autres activités, restant stable aux heures traditionnelles de grande écoute (mi-journée et première partie de soirée). C'est ainsi qu'entre 07h00 et 10h00, la durée d'écoute a augmenté de deux minutes, tout comme entre 10h00 et 12h00. La télévision s'est aussi imposée davantage l'après midi (+3 minutes entre 14h00 et 17h00) et en fin de soirée (+4 minutes entre 22h30 et minuit, +3 minutes entre minuit et 03h00).

Enfin, on passe de plus en plus de temps le samedi devant la télé, puisque la durée d'écoute s'y est accrue de 27 minutes en dix ans. Côté programmes, si l'année 2002 n'a pas connu de bouleversements notables, l'offre des chaînes et leur consommation par les téléspectateurs ont évolué en en dix ans. Ainsi, si la part des grilles (hors Canal+) consacrée aux films de cinéma a augmenté (4,1% en 1992, 4,9% en 2002), leur consommation a baissé (9,6% de l'audience en 1992 contre 6,8% en 2002). Une évolution imputable, selon Médiamétrie, à la concurrence de Canal+, des chaînes thématique de cinéma, à la vidéo et aujourd'hui au DVD.

A l'inverse, les magazines et documentaires (qui englobent les talk-shows du type "Ca se discute" ou "C'est mon choix"), dont le volume dans les grilles a gagné plus de dix points en dix ans (passant de 23% à 33,9%), ont vu leur part d'audience passer de 12,7% à 19,7% entre 1992 et 2002. Par ailleurs, si la fiction télévisée a fortement reculé en volume (de 27,8% à 18,7%), son audience s'est à peu près maintenue (26% en 1992 contre 23,6% en 2002).
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution