Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre
Antennistes
Jeudi 13 Février 2003 à 00:00

M6 fait bouger son look

Fini le logo M6 en à plat et plein écran qui se décline: à partir de vendredi, l'identité visuelle de la chaîne, vieille de seize ans, se dynamise avec des "Six" mobiles promus au rang de personnages qui vivent des petites histoires sous forme de clin d'oeil.

Suivant la logique de l'antenne, les "Six" se pèsent sur une balance, sortent du métro, ou empruntent un escalator tandis qu'un haut-parleur clame par exemple : "le petit Emmanuel est attendu au rayon Capital". Un "Six" Michael Jackson est en cours de fabrication. Le "M" n'est pas oublié. "Il peut être un Monsieur avec sa femme Six sortant de l'église, dans l'ascenseur c'est le bouton ...", souligne Christophe Valdejo de l'agence View, qui a revisité l'habillage, caractérisé par des couleurs acidulées. L'esprit de l'habillage "c'est la complicité avec le public, l'évocation plutôt que l'explication et ce rappel à la mémoire collective. Le tout, en faisant beaucoup appel au son et jamais aux images réelles" qui "s'usent beaucoup plus vite qu'une image graphique", estime Thomas Valentin, directeur des programmes de M6.

L'habillage de M6 reste "un Lego qui se construit tous les jours", souligne M. Valentin. "Il y a eu plus de 2.000 jingles de pub qui ont été faits et chacun a apporté quelque chose de nouveau. Puis il y a un moment où vous vous dites que l'ancienne matrice ne suffit plus à soutenir les évolutions. La chaîne est beaucoup plus riche aujourd'hui en termes de programmes. On essaye de se rapprocher encore plus du public".

En six secondes de jingle, "on a déjà soit une émotion, soit un rire, soit une petite histoire qui peut se passer entre un garçon et une fille, entre un père et son fils, entre deux copains", précise-t-il. Les changements seront perceptibles à l'antenne avec les jingles pub, mais aussi des "Six minutes" -où le Six s'écrit désormais en toutes lettres tandis que les minutes sont évoquées par une apostrophe- des déclinaisons info, de la météo ainsi que des bandes annonces, qui jouent avec la perspective et les zooms. Quand M6 a été lancée, il existait 6 chaînes, contre une centaine aujourd'hui, d'où l'importance d'une identité visuelle forte, qui donne cohérence et fluidité à l'enchaînement des programmes, de l'autopromotion et de la publicité.

"Nous n'avons pas de star du 20 heures, nous devons renforcer la personnalisation" de la chaîne, estime Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6. Selon lui, "ça va être une chaîne plus flashy". M6 n'a pas dévoilé le coût de l'habillage. En 1987, "cela nous avait coûté près d'un mois de programmes", précise M. de Tavernost. Dans quelques mois, des présentateurs ou présentatrices météo pourraient s'insérer dans cette identité visuelle.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Délégation de Service Public de prestations de mise à disposition aux patients du Centre hospitalier de Versailles, d'abonnements de télévision, de téléphone, d'accès Internet et de services associés.
» Lire l'appel d'offres