Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Définition : HDMI

(High Definition Multimedia Interface) est une interface numérique pour les signaux multimédia en haute définition. Elle support les standard haute définition en Vidéo, audio multicanal (8 canaux à 192kHz) et pilotage (renvois de télécommandes). Conçu pour évoluer (en terme de bande passante) l'interface HDMI offre 5 Gb/S (HDTC à 2,2Gb/S. Elle est supportée par les principaux fabricants. Parmi les nouvelles fonctions, on notera la présence d'une protection des contenu (anti-copie), l'adaptation aux formats d'images, connecteur compatible pin à pin avec le connecteur DVI des moniteurs numériques. Sa normalisation (version 1.O) date de septembre 2002. Les premiers produits sont atendus à l'été 2003. Le HDMI (High Definition Media Interface, ou interface média haute définition) a été mis au point par le HDMI Working Group (Sony, Hitachi, Silicon Image, Philips, Toshiba) et a fait son apparition à la fin de 2003. Ce n’est pas un standard, mais plutôt l’agrégation et la standardisation de plusieurs technologies existantes.
Pour véhiculer l’image, la norme HDMI repose sur le très répandu standard vidéo informatique DVI. Avec une bande passante de plusieurs gigabits par seconde, il permet d’atteindre sans aucune compression – et donc sans aucune perte – la plus haute résolution de la TVHD soit 1920x1080 pixels, et ceci quelle que soit la fréquences des images (24, 25, 29.97, 30). La norme HDMI inaugure aussi pour le grand public la disparition des standards PAL, NTSC ou SECAM. On parle désormais de 1080i, 720p, 576p, 480p, etc. Un câble HDMI sait également transporter le son sous format numérique. Pour cela, il emprunte encore un standard connu et reconnu, l’IEEE 1394 plus communément appelé FireWire ou iLink par Sony et Philips. Avec une bande passante de 400 Mbit/s, il est possible de transporter le son non compressé d’un CD Audio, les flux multicanaux compressés en Dolby Digital ou DTS des DVD vidéo et, un jour peut être, les flux numériques haute définition des DVD audio (MLP) et Super audio CD (DSD). Dernier avantage insoupçonné de cette nouvelle norme, il ne sera plus nécessaire de dépenser des fortunes en câbles de modulation plaqués or composés de cuivre ultra pur et d’argent. Contrairement aux bêtes liaisons optiques et coaxiales, de puissants algorithmes de correction d’erreurs sont intégrés pour l’audio comme pour la vidéo, assurant la réception en toute circonstance d’un signal pur et inaltéré. Les majors de l’industrie cinématographique ont imposé l’utilisation d’un cryptage des données vidéo transitant en HDMI, afin d’éviter le piratage des contenus vidéo numériques non compressés. Le DVI transporte en effet un signal numérique inaltéré directement issu de la source, qui est très facile à détourner et enregistrer sur un support non protégé. Le procédé de protection du HDMI se nomme HDCP (High Bandwidth Digital Content Protection). Il se superpose au DVI et s’avère obligatoire en HDMI. En 2007 la norme HDMI (High Definition Multimedia Interface),évolue avec l'arrivée de la norme 1.3. Avec cette version 1.3 , la bande passante utilisée pour assurer la liaison HDMI augmente, grâce à une augmentation de la fréquence qui passe de 165 à 225 MHz. Le gain de bande passante obtenu peut alors être utilisé pour proposer une profondeur de couleur allant jusqu'à 48 bits, alors que les écrans actuels sont limités à 24 bits RGB (8 bits par couleur primaire), pour dépasser le cap des 16 millions de couleurs affichées. Cette augmentation de bande passante permettrait également de prendre en charge une résolution de 1080p en 60 Hz avec une profondeur de couleur de 36 bits RGB ou du 1080p à 90 Hz. Avec les 16 millions de couleurs actuels, on ne couvrirait que 60 à 80% des couleurs discernables par l'oeil humain et des effets de dégradés peuvent être perceptibles. A 36 bits, voire 48 bits, le problème disparaitrait complètement. Cette faculté de dépasser le seuil de perception de l'oeil est appelée « deep colour ». Le standard HDMI 1.3 devrait également prendre en charge le Dolby HD et le DTS-HS, alors que la mise en place d'un port mini HDMI est déjà à l'étude, pour assurer la connectique avec les caméscopes numériques par exemple. Les périphériques HDMI devraient par la suite prendre en charge une fonctionnalité dite de « Consumer Electronics Control », qui leur permettra de communiquer les uns avec les autres de façon simplifiée. Malheureusement les appareils actuels, limités dans le meilleur des cas à l'HDMI 1.1, ne pourront pas prendre en charge les améliorations induites par la version 1.3. La liaison HDMI permet le passage de l'audio, de la vidéo et des signaux de contrôle avec les performances suivantes: Vidéo Codage en RVB 4:4:4, YCbCr 4:2:2 et YCbCr 4:4:4 Flux de 25 à 165MHz (standard). 330MHz avec le connecteur B. Encodage compatible DVI (dual-link avec le connecteur B) Syncho séparée Formats vidéo standards reconnus: - 640x480p - 60Hz - 1280x720p - 60Hz - 1920x1080i - 60Hz - 720x480p - 60Hz - 720(1440)x480i - 60Hz - 1280x720p - 50Hz - 1920x1080i - 50Hz - 720x576p - 50Hz - 720(1440)x576i - 50Hz D'autres formats sont définis pour la très haute définition et nécessitent le connecteur B. (jusqu'à 2880x576p pour le cinéma et 1920x1080p). Prise en compte et transmission du HDCP (High Definition Content Protection). Audio 1 à 8 canaux encodés en 32, 44.1, 48, 88.2, 176.4 ou 192 kHz Contrôles Transmission bidirectionnelle des signaux de contrôle. Transmission des signaux d'identification, d'OSD, de télécommande.
Schéma de la prise HDMI
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier d'Avignon
Avis de concession de service public relative aux prestations de service de restauration rapide, d'un point presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires destinés aux patients du centre hospitalier d'Avignon.
» Voir l'avis de concession de service public