Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

La société de production néerlandaise Endemol, détenue par l'espagnol Telefonica, a réglé le désaccord qui l'opposait à Stéphane Courbit et Arthur, lié à la vente par les deux Français de leur société à Endemol France, a-t-on appris auprès d'Endemol. Le groupe espagnol Telefonica et sa filiale Endemol "sont parvenus à un accord sur les compléments de rémunération" versés à Arthur et Stéphane Courbit, a indiqué Endemol, sans donner de détail. Le règlement de ce litige pourrait encourager le groupe espagnol Telefonica a mettre en vente les 75% qu'il détient dans Endemol, selon les analystes. En 1998, Stéphane Courbit et l'animateur Arthur avaient vendu une première moitié de leur société d'émissions de divertissement, ASP, à Endemol France, la filiale française du groupe néerlandais. Ils avaient cédé le reste en 2001 mais l'accord de vente prévoyait un règlement échelonné sur 5 ans, avec un montant final qui dépendrait des performances d'Endemol France. Depuis les vendeurs et l'acquéreur avaient du mal à se mettre d'accord sur le prix final. Stéphane Courbit occupe le poste de président d'Endemol France. En 2000, l'opérateur téléphonique espagnol Telefonica avait acheté Endemol, une société de production mondialement connue pour ses créations de programmes de télé-réalité comme "Big Brother" et "Star Academy". Il a introduit en bourse quelque 23% d'Endemol (en excluant du périmètre Endemol France) en novembre 2005. Depuis plusieurs mois, le marché table sur une vente prochaine des parts de Telefonica dans Endemol, acheté à un prix jugé trop élevé, et qui n'appartient pas au corps de métier du groupe espagnol. Telefonica avait indiqué avant l'été que son groupe vendrait Endemol "lorsqu'il recevra une offre attractive".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›