Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La France a décidé de racheter à l'italien Finmeccanica, par l'intermédiaire du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), "environ 2,85% du capital" du groupe franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics, a annoncé l'Elysée. Le montant total de la transaction est d'environ 260 millions d'euros (soit 10 euros par action), a précisé la présidence de la République. Cet achat est effectué par "l'intermédiaire du CEA". Soulignant que cet achat vise "à assurer le maintien" de "l'équilibre de gouvernance", elle précise que cela permet "que les participations françaises et italiennes au capital de STMicro se situent désormais au même niveau d'environ 13,75%". "Cette transaction vise à préserver l'indépendance de l'entreprise et la stabilité de son actionnariat, tout en favorisant son développement à long terme et son rôle dans le secteur des nanotechnologies en France", précise l'Elysée. Dans un communiqué distinct, le groupe nucléaire français Areva a précisé la répartition du capital de STMicro après l'augmentation de la participation française, qu'il détient en partie et indirectement via sa holding FT1CI. Selon Areva, désormais, "FT1CI, Finmeccanica et Cassa Depositi e Prestiti détiendront respectivement 13,77% (dont 10,91% représentant la participation indirecte d'Areva et 2,86% représentant la participation indirecte du CEA), 3,70% et 10,07% du capital". STMicroelectronics produit des semi-conducteurs à destination de secteurs aussi divers que la téléphonie mobile, le multimédia, l'automobile ou l'informatique. Le communiqué de l'Elysée souligne que "les circuits" conçus par le groupe "jouent ainsi un rôle stratégique pour l'innovation de branches industrielles majeures, en France et en Europe". Il relève que STMicroelectronics est "un acteur-clé dans le domaine de la nanoélectronique". "L'accord prévoit en outre un éventuel complément de prix égal à 40% de l'écart, s'il est positif, entre la moyenne du cours de Bourse (pondéré sur trois mois) dans un an et le prix d'achat de 10 euros +dans la limite de 4 euros par action+)". Le prix de 10 euros par action représente une prime de 19% par rapport au cours de clôture de mardi (8,39 euros).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public