Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 21 Octobre 2005 à 00:00

Lancement de TéléGrenoble, télé nomade qui mise sur les vidéastes amateurs

*TéléGrenoble, nouvelle télévision locale à destination des 400.000 habitants de l'agglomération grenobloise, a commencé ses émissions jeudi avec la réalisation de son premier direct de 19h00 à 21H00, qui fait un large appel à des correspondants vidéastes amateurs.

Cette chaîne, qui emploie 24 personnes dont 10 journalistes, s'affirme "comme la première chaîne française nomade puisqu'elle changera de lieu tous les jours pour son direct du soir", selon son directeur général, Francis Raux. Pour son premier direct, la chaîne s'était installée sur une place du centre de Grenoble. Le programme a commencé à 19H00 par un plateau intitulé "7 à Gre", avec des journalistes de la presse écrite qui ont commenté en public l'actualité de la semaine, des flashs d'information, un bulletin météo...

A 20H00, un "JT près de chez vous" a pris le relais avec le gérant d'un magasin de musique en invité et un sujet sur l'ouverture d'un festival de vins et musiques réalisé par un vidéaste local. Pour assurer ses programmes, la chaîne a recruté une trentaine de vidéastes amateurs qui travaillent comme correspondants locaux, et dont les reportages sont achetés de 20 à 30 euros pièce, précise M. Raux. La chaîne dispose d'un budget annuel de 1,7 million d'euros et a prévu de dépenser 150.000 euros en achats de films et de vidéo amateurs.

La chaîne émet dorénavant en continu avec des programmes courts multi-thématiques qui passent en boucle et couvrent les différents aspects de la vie locale, notamment les sorties, la montagne ou encore le sport. "Nous ne sommes pas une chaîne d'investigation, car nous n'en avons pas les moyens humains. Nous sommes un lieu de médiation où nous voulons se faire rencontrer des acteurs d'un territoire", explique le président de TéléGrenoble, Jacques Rosselin.

TéléGrenoble a installé aussi quatre "vidéomatons" dans la ville qui permettront à des particuliers de passer une petite annonce ou un coup de gueule. Les candidats doivent cependant envoyer un SMS à 50 centimes afin d'être sélectionnés avant de pouvoir prendre la parole. "Cela valide le fait qu'ils sont d'accord pour que leur image passe à l'antenne", explique Jacques Rosselin.

Le groupe France-Antilles, par le biais d'une de ses filiales, est actionnaire à 100% de cette télévision, mais dans les douze mois, 34% du capital devraient être cédés à des acteurs. "Le groupe de presse grenoblois Glénat a annoncé son intention de rentrer dans notre capital", ajoute Jacques Rosselin.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›