Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Jeudi 15 Décembre 2005 à 00:00

"Hector est mort, vive Vivace", chaîne bis de France Musique lancée cette nuit

"Hector est mort, vive Vivace": la formule est de France Musique, qui lance ce jeudi à 01H00 à la place de son vieux programme en continu une "vraie deuxième chaîne musicale" classique, diffusée la nuit et en numérique le jour, centrée sur le concert et dotée d'émissions dédiées.

Depuis des années, Hector proposait aux mélomanes - par le satellite, le câble et l'internet ou la nuit via les ondes hertziennes - un "voyage musical" sans commentaire, les oeuvres diffusées étant simplement annoncées par des voix anonymes. Ce programme bien connu des auditeurs de France Musique lors des grèves à la radio - Hector était alors diffusé en boucle sur la bande FM - était basé sur des extraits de disques et des reprises de concerts. "Hector, avec ses rediffusions perpétuelles, n'a jamais été vraiment développé. Avec Vivace, on souhaite promouvoir une vraie chaîne thématique, entièrement musicale", explique à l'AFP le directeur de France Musique, Thierry Beauvert.

Le 15 décembre à 01H00, Hectorc cédera donc la place à Vivace, qui fera comme son prédécesseur programme commun avec France Musique chaque nuit jusqu'à 07H00, au gré notamment de quatre émissions originales. "Zambra" de Christian Poché (musiques traditionnelles des cinq continents, le lundi de 01H00 à 02H00) côtoiera "Electrain de nuit" de Christian Zanessi et David Jisse (musiques électroniques, le dimanche de 01H00 à 02H00) et "Carnets de contrebande" d'Eric Serva (le samedi de 05H00 à 07H00), axée sur la recherche sonore.

Le passage de Vivace à France Musique sur les ondes hertziennes sera opéré en douceur grâce à "Couleurs de l'aube" (de 06H00 à 07H00, du lundi au vendredi), émission d'humeur matinale animée par François Hudry, responsable de la nouvelle chaîne. Le programme de jour, dont le lancement a été reporté au 18 janvier à 13H00 du fait de contraintes techniques, proposera six modules de trois heures, chacun étant confié à un producteur différent, qui assumera des choix et un ton personnels.

"Je tenais à ce que Vivace soit une radio +signée+", explique François Hudry, à la tête d'une équipe formée d'anciens d'Hector (Benjamin Hertz, Olivier Le Borgne, Hélène Nicolai et Robert Rudolf). En guise de valeur ajoutée, la nouvelle chaîne devrait proposer en vitesse de croisière au moins quatre concerts par jour provenant des saisons de Radio France, des captations de France Musique, des archives de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina) et des inestimables richesses musicales offertes par les 150 radios membres de l'Union européenne de radiodiffusion (UER).

"Actuellement, il y a 1.100 à 1.200 concerts qu'on ne diffuse pas, faute de créneaux. L'idée était donc de faire une chaîne basée sur l'élément vivant qu'est le concert", souligne Thierry Beauvert. Dotée d'un budget de fonctionnement modeste (75.000 euros par an), Vivace parie sur le tout numérique, de la conception de ses émissions à leur diffusion. A terme, la chaîne devrait être largement reçue en numérique terrestre. "Cela relève d'une décision du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). Nous, nous sommes prêts", affirme le patron de France Musique.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›