Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 2 Juin 2006 à 00:00

Les animateurs de France 2: après Feydeau, l'opérette !

Sur la scène du Théâtre des Variétés, Nathalie Rihouet entonne avec une jubilation manifeste un classique de l'opérette "Raymonde/Raymonde/Le fait voir à tout le monde": après "Un fil à la patte" de Georges Feydeau en 2005, les animateurs de France 2 se lancent dans l'opérette.

Fière de son précédent succès (5,2 millions de téléspectateurs avaient suivi la pièce de Feydeau à la fin juin 2005), la chaîne renouvelle l'expérience avec le même producteur, Olivier Minne (A Prime Group), et le même metteur en scène, Francis Perrin. "Ce genre d'exercice n'existe nulle part ailleurs dans le monde", assure Philippe Baudillon, directeur général de la chaîne. Comme pour la pièce de Feydeau, une trentaine d'animateurs et journalistes ont répété pendant des semaines textes et chansons d'une opérette d'Yves Mirande, Gustave Quinson et Albert Willemetz (musique de Raoul Moretti), "Trois jeunes filles nues", qui n'avait plus été jouée depuis 1941.

Le 5 avril, les caméras ont capté l'unique représentation, devant un parterre de proches et d'amis au Théâtre des Variétés à Paris, les couplets étant chantés en play-back pour plus de sécurité. "Le chant, c'était pas gagné au départ, souligne Francis Perrin. Il fallait trouver une manière de casser la voix, d'avoir du rythme, avec une partition difficile". Parmi les 36 animatrices, animateurs et journalistes de la distribution, les talents sont inégaux, mais tous sont unanimes à reconnaître la performance, dans l'un des rôles principaux, de David Martin, présentateur du Loto, ou celle de Marie-Ange Nardi ("Le millionnaire", "Tout vu, tout lu"), déjà appréciée dans la pièce de Feydeau.

Par rapport à 2005, France 2 a rallongé la sauce avec quelques personnalités emblématiques, comme Jean-Pierre Coffe, Philippe Geluck, qui traverse la scène en traînant son célèbre chat, ou encore Pierre Bellemare, que Francis Perrin a affublé d'un kilt. Nelson Montfort, du service des sports, est toujours là, mais un autre journaliste sportif, Gérard Holtz, n'y est plus. C'est Olivier Minne qui a eu l'idée d'une opérette. "Pour obtenir l'accord de la chaîne, il fallait que je présente quelque chose d'original", explique-t-il. De son côté, Francis Perrin souligne les charmes de l'opérette, "une chose un peu dérisoire, mais avec beaucoup de recul, de poésie et de charme". "Plusieurs théâtres parisiens vont proposer des opérettes à la rentrée de septembre", renchérit Olivier Minne.

Non content de refrains aussi connus que "Est-ce que je te demande si ta grand-mère fait du vélo?", Francis Perrin force encore le trait avec des répliques comme "J'ai voulu parler d'amour à Lotte et Lotte a ri". Interpellée sur le pont d'un croiseur, une comédienne prénommée France s'écrie avec des trémolos: "Ne m'appelle plus jamais France!". Comme pour la pièce de Feydeau, le film du "making of" de l'opérette ("Les dessous des trois jeunes filles nues") sera diffusé sur France 2 à la suite du spectacle.

Pour faire bonne mesure, un DVD comprenant le spectacle et le "making of", ainsi qu'un CD avec les versions instrumentales et les textes de "Raymonde", "Les cre-cre, les cre-cre, les crevettes", "Quand on n'en a pas/on s'en passe", "Est-ce que je te demande..." et "Pour trouver un mari", seront mis en vente le lendemain de la diffusion.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public