Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Lundi 18 Septembre 2006 à 00:00

Canal+ monte en puissance dans la fiction française

Depuis 2005, Canal+ a décidé d'étoffer son offre en fictions françaises: la chaîne cryptée proposera en 2007 un panorama très divers de sa production, allant de films unitaires sur des sujets contemporains à des films courts "déjantés" conçus au sein d'une pépinière dirigée par Bruno Gaccio.

Pour la saison 2006/07, la chaîne proposera à ses abonnés "quatre soirées politiques", avec des films unitaires ou des deux fois 90 minutes, sur des sujets liés à l'histoire récente, tels que l'affaire Elf, ou "Djihad", sur l'engagement de jeunes Français en Irak, a expliqué le responsable de la fiction de la chaîne Fabrice de la Patellière. Canal+ diffusera également trois séries de huit fois 52 minutes: "Sécurité intérieure" sur les services secrets français, "Reporters", qui suit deux groupes de journalistes travaillant pour un journal télévisé et pour un grand quotidien, et "Mafiosa", sur la mafia en Corse.

La deuxième saison d'"Engrenages" --la première saison a été achetée par la BBC, une première pour une série française depuis 25 ans-- est en cours de développement. Une série de six fois 26 minutes est également envisagée, à plus long terme, mais ce format se heurte à "un problème de case", a indiqué M. de la Patellière. La chaîne hésite à lancer une deuxième saison du "Bureau", adapté de la série culte britannique "The Office", en raison d'une audience décevante malgré des critiques élogieuses. Bruno Gaccio, le "père" des Guignols depuis 16 ans, est chargé de développer "une pépinière" de jeunes talents pour concevoir des séries de films courts (six fois 15 minutes) diffusés au printemps dans le cadre d'un programme baptisé "La nouvelle trilogie".

Après les séries "Turbulences" ou "Enterrement de vie de jeune fille" en 2006, "La nouvelle trilogie" proposera en avril et mai 2007 trois nouvelles histoires, dont "Les demi-vieux" (titre provisoire), sur des centenaires en 2050, interprétée par des acteurs sociétaires de la Comédie française et dirigée par un réalisateur de 26 ans, Thomas Pied. "Madame Hollywood" est une comédie grinçante sur la dictature de la beauté et "41", un film d'aspect documentaire sur un homme qui s'arrête de vieillir à l'âge de 41 ans. "J'ai une carte blanche totale et le droit de me tromper", a expliqué Bruno Gaccio à l'AFP. "Mon seul interdit est de ne pas m'intéresser à des gens qui ont du talent". Ce volume de programmes "constitue notre vitesse de croisière et la difficulté sera de le consolider", a ajouté Fabrice de la Patellière.

Une trentaine de projets sont en développement, à des stades plus ou moins avancés, a-t-il précisé. Canal+ prépare par exemple une série sur la banlieue, intitulée "La commune", et des films sur l'opération Turquoise de la France au Rwanda, les attentats de la rue de Rennes ou encore Mitterrand. Ces films succèderont aux "S.A.C", "Nuit noire" et "Rainbow Warrior" diffusés en 2005/06. La chaîne alloue actuellement un budget de 30 millions d'euros par an à la fiction, une somme trois fois plus élevée qu'il y a trois ans mais encore minime par rapport au budget consacré au sport et au cinéma.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public