Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Lundi 28 Octobre 2002 à 00:00

Qui veut gagner mon héritage?

Après "Qui veut gagner des millions?", un nouveau jeu pourrait être diffusé au début de l'année prochaine aux Etats-Unis dont le gros lot serait l'héritage d'une personne vivante que se disputeraient sa famille et ses amis.

Le futur décédé devra forcément être riche et demander à son entourage de se battre lors d'épreuves hebdomadaires pour être couché en bonne place sur son testament. Selon le quotidien Variety, le producteur de "Qui veut gagner des millions?", Mike Fleiss est en négociations avec la chaîne de télévision américaine ABC pour une diffusion de cette nouvelle émission de télé-réalité, baptisée "Le legs" ("The will"). Les épreuves pourraient être élaborées par le donateur. "A chaque compétition hebdomadaire, les joueurs lutteront pour gagner une petite partie de la fortune du légataire - sa BMW ou sa maison de vacances -", précise le journal. Comme "Survivor" ("Les aventuriers de Koh-Lanta" en France), la nouvelle émission fera appel à des votes afin de procéder à l'élimination progressive des candidats à l'héritage.

Mais pour ce jeu, il reviendra aux propres membres de la famille de voter pour s'exclure mutuellement. "C'est bien plus intéressant que lorsqu'il s'agit d'étrangers", a commenté Mike Fleiss, cité par Variety. Le légataire n'aura pas le choix du vainqueur. Celui-ci sera déterminé par le gagnant de la compétition finale afin de garder au jeu sa "pureté", a précisé le producteur. Le jeu ne pourra s'achever qu'avec la mort du bienfaiteur, ce qui pourrait prendre quelques années. Pour pallier cet inconvénient, l'inventeur du jeu a prévu des "cadeaux immédiats" sous forme d'argent ou de lots fournis par le futur décédé.

En fin de semaine dernière, Mike Fleiss a lancé une vaste recherche aux Etats-Unis, via l'internet, pour trouver son premier légataire. "Nous cherchons quelqu'un qui a beaucoup d'argent et un sens de l'humour", a précisé le producteur. Les créateurs du jeu reconnaissent que ce dernier comporte le risque de voir des compétitions se poursuivre devant les tribunaux avec de multiples procès de membres de la famille amers, se sentant floués. Beaucoup plus grave, il pourrait pousser au crime, si l'heureux gagnant-héritier n'a pas la patience d'attendre la mort naturelle de son légataire. "Je vais parler à 300 ou 400 avocats" avant de finaliser le projet, a indiqué Mike Fleiss.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›