Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 8 Novembre 2002 à 00:00

BSkyB: résultat trimestriel en hausse

Le bouquet satellitaire britannique BSkyB, contrôlé par le magnat australo-américain des médias Rupert Murdoch, a publié des résultats en nette hausse au 1er trimestre 2002/03, grâce à des revenus publicitaires en hausse et une progression continue des abonnements.

British Sky Broadcasting (BSkyB) a annoncé un excédent brut d'exploitation (EBITDA) de 97 millions de livres (154 millions d'euros) lors du premier trimestre de l'exercice 2002/03, en hausse de 51% sur un an. Sur la période sous revue (juillet à septembre 2002), le bénéfice opérationnel avant amortissement des survaleurs a progressé de 69% à 75 ML, a précisé le groupe dans un communiqué. Le bénéfice avant impôt a fortement progressé, à 13,9 ML, contre une perte de 89,2 ML un an auparavant, et le résultat net est ressorti tout juste à l'équilibre, à 100.000 L.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 726 ML, en progression de 13%, "grâce à l'augmentation du nombre d'abonnés et à la progression des recettes publicitaires", selon le communiqué. Au 31 septembre 2002, BSkyB comptait 6.318.000 abonnés en Grande-Bretagne et Irlande, soit une augmentation de 217.000 lors des trois mois sous revue. "Il s'agit de la plus forte hausse trimestrielle depuis le lancement de l'offre Sky Digital en octobre 1998, ce qui permet à BSkyB d'envisager sereinement l'objectif de 7 millions d'abonnés pour la fin de l'année 2003", a indiqué le groupe.

Le revenu par abonné s'est élevé à 348 livres sur les trois premiers mois de l'exercice 2002/03, en hausse de 10% par rapport au premier trimestre de l'exercice 2001/02. Les annulations d'abonnement ont baissé à 9,6%, contre 10,4% à la même période de l'an dernier. "Le premier trimestre 2002/03 a été celui de tous les records. Ces résultats fournissent la base pour une forte progression de notre bénéfice pour cette année", a indiqué Tony Ball, le directeur général de BSkyB. BSkyB a précisé que ses recettes publicitaires ont progressé de 12% sur l'exercice pour s'établir à 60 millions de livres, "reflétant ainsi la croissance du marché publicitaire britannique".

Tony Ball s'est montré optimiste pour la progression des revenus publicitaires sur le reste de l'exercice. "Sur l'année, je pense que nous pouvons facilement atteindre une croissance à deux chiffres des recettes publicitaires", a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse. Par ailleurs, BSkyB a indiqué que ces coûts de programmation ont progressé de 52 ML à 354 ML, suite à l'achat exclusif de films et de nouvelles épreuves sportives, notamment le championnat anglais de football de deuxième division.

Les pertes liées à des participations dans des sociétés conjointes ont été ramenées à un million de livres, soit une réduction de 30 ML lors des trois mois sous revue, "en raison de la cessation de la prise en compte de la participation dans (la holding allemande) KirchPayTV à partir du 8 février 2002". KirchPayTV, qui détenait la chaîne à péage Premiere, a déposé son bilan, dans le cadre de l'effondrement de l'empire de Leo Kirch. BSkyB détenait 22,03% dans Premiere.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›