Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 15 Novembre 2002 à 00:00

Droits du Foot: Canal+ ne veut rien lâcher

Canal+, qui a offert 1,44 milliard d'euros pour acquérir en exclusivité les droits du championnat de France de football pour la période 2004/2007 n'entend pas faire de concession à TF1, son principal concurrent, a-t-on assuré, jeudi, de sources proches de la chaîne cryptée.

Détentrice de ces droits, la Ligue de football professionnel (LFP) sait que son intérêt est d'aller le plus vite possible, notamment pour éviter de possibles accords ou arrangements de dernière heure, sans parler de pressions éventuelles. Le conseil d'administration exceptionnel de la LFP, initialement prévu pour le 22 novembre, a été avancé à vendredi matin, soit un mois à peine après le lancement d'un appel d'offres mené au pas de charge.

L'écart entre les deux propositions (480 millions d'euros par saison pour Canal+ et 420 millions d'euros pour TF 1) est trop important pour remettre en cause l'attribution à Canal + (groupe Vivendi Universal) des deux premiers lots, a-t-on admis de sources proches du dossier. Ces deux lots, les plus attractifs, concernent les deux meilleurs matches de Ligue 1, en décalé et en direct à chaque journée et une troisième rencontre, le 3e choix, en décalé et toujours en direct ainsi qu'un magazine au terme de chaque journée de L1. "Le football français peut-il faire le sacrifice d'une telle différence", interrogeait-on jeudi à Canal.

TF1 essaierait en revanche de négocier un strapontin pour son bouquet satellite TPS pour les matches au paiement à la séance qui font l'objet du lot numéro 3. Mais, là aussi, la proposition de Canal+ est supérieure. Dans un souci d'avoir l'exclusivité sur la L1, ce qui était sa situation avant la première enchère de 1999, la chaîne cryptée a formulé sa proposition en deux volets pour ce lot numéro 3. Elle a offert 20 millions d'euros par an pour le "pay per view". Mais elle a proposé 290 millions d'euros de plus sur l'ensemble des trois premiers lots en cas d'exclusivité sur la Ligue 1, soit au total 480 millions d'euros annuel.

Dans le même temps, TF1 a proposé 113 millions d'euros pour ce lot mais avec avec une prime d'exclusivité de "seulement" neuf millions d'euros. Le président de TF1 Patrick Le Lay et celui de M6 Nicolas de Tavernost, les deux actionnaires de TPS, avaient rendez vous jeudi avec le président de la LFP. Dans un souci d'équité, les dirigeants de Canal+, dont le PDG Xavier Couture, devaient également être reçus, à sa demande, par le président de la LFP, Me Frédéric Thiriez. Le monde du football a naturellement accueilli avec une grande satisfaction, et un certain soulagement, l'offre de Canal+, dont le savoir faire en matière de retransmission est unanimement apprécié.

Mais, certains dirigeants s'interrogent sur l'opportunité de livrer l'intégralité de la Ligue 1 à un seul opérateur. C'est le cas par exemple du patron de l'agence de marketing Sport Five, Jean-Claude Darmon, grand argentier du football français, même s'il a salué l'importance de la proposition de Canal+ "à qui le football doit tout depuis 20 ans". Cette bataille pour les droits du championnat de France a fait passer au second plan un autre appel d'offres concernant la Ligue des Champions. Canal+ comme TF1 ont formulé mercredi des propositions.

TF1 l'avait emporté en 1999 avec une offre de 85 millions d'euros par an sur quatre saisons avant d'en rétrocéder une partie à Canal+ pour 42,5 millions d'euros annuels. Mais, sur la scène européenne, ni l'un, ni l'autre ne devraient se lancer dans une surenchère. Surtout avec les résultats des clubs français.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›