Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 29 Novembre 2002 à 00:00

Tir avorté pour Ariane 5

La fusée Ariane-5 "10 tonnes" qui devait faire son vol inaugural avec deux satellites à bord jeudi a été victime d'un tir avorté jeudi, le moteur Vulcain ne s'étant pas allumé.

La chronologie du vol s'est déroulée normalement, mais au moment du départ, la fusée est restée immobile, les bras cryogéniques de son étage supérieur ne s'étant pas écartés correctement. Prenant la parole quelques secondes après l'incident Jean-Yves Le Gall, directeur général d'Arianespace a confirmé une "difficulté d'ouverture des bras cryogéniques de l'étage supérieur. Puisque la commande d'ouverture des bras n'a pas été donnée, le programme de vol a été annulé, c'est tout ce que nous pouvons dire pour l'instant", a-t-il ajouté.

Une nouvelle tentative de lancement ne pourra pas intervenir "avant plusieur jours", a ensuite déclaré Jean Yves Le Gall qui ne pouvait cacher sa déception. "Cette nuit nous allons vidanger le lanceur, le ramener dans le bâtiment d'assemblage final. Les analyses ont déjà commencé pour tirer les conséquences de l'incident, afin de recommencer le plus vite possible les préparatifs de lancement", a-t-il déclaré. "Il n'y pas eu de tir avorté" a-t-il souligné, "même si les témoins ont pu le penser, car sur les images vidéo on a vu "un début de combustion qui provenait en fait des brûleurs au sol de commandes pyrothechniques qui se sont déclenchés".

"Ce qui s'est passé, c'est que le moteur Vulcain" de la fusée n'a pas démarré car la séquence s'est arrêtée "avant la mise à feu du moteur", a ajouté M.Le Gall pour qui ce genre d'incident est "peu classique". L'Ariane 5 ECA, d'une capacité d'emport de 10 tonnes (contre 6,5 tonnes pour l'Ariane 5 générique) devait placer sur orbite le satellite HOT BIRD Tm7 pour le compte de l'opérateur satellitaire européen Eutelsat et STENTOR pour le compte du CNES (Centre national d'études spatiales).

Quelques jours après le sans-faute de la nouvelle Delta 4 de Boeing lancée de Cap Canaveral en Floride avec un satellite d'Eutelsat, ce premier vol de l'Ariane 5 "boostée" illustre la féroce concurrence qui régnera entre les lanceurs de nouvelle génération dans les prochaines années. Le retour en force des Américains sur le marché des lanceurs classiques avait été marqué par le lancement en août d'Atlas 5, une autre rivale de la fusée Ariane, qui à terme joue sa prédominance sur le marché commercial mondial.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›