Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Mardi 3 Décembre 2002 à 00:00

France 3 : la direction et les syndicats se parlent à nouveau

La direction de France 3 et les syndicats ont renoué le dialogue lundi, au 20ème jour de grève.

Les deux parties devaient se revoir en soirée, quand la direction aura examiné des propositions de l'intersyndicale CFDT/CGT/SNFORT/CFTC/SRCTA/SNJ, a-t-on appris de source syndicale. "C'est la reprise, nous avons de nouveau un interlocuteur", a indiqué, Jean-François Téaldi, membre du bureau national du SNJ-CGT. Les deux parties devaient se revoir vers 19h00, a-t-on précisé du côté de la direction. Celle-ci cite un taux de participation de 12,12% à la grève en matinée et de 12,18% dans l'après-midi.

Une première réunion entre la direction de France 3 et les syndicats de la chaîne a débuté lundi à 17h00, à la demande des syndicats. L'intersyndicale a présenté un projet de modification du protocole d'accord de la direction, et le directeur général de France 3 Rémy Pflimlin s'est dit prêt à "reconsidérer le texte", selon M. Téaldi. "Sur l'emploi, on peut attendre des avancées, sur les salaires la situation semble bloquée", a précisé M. Téaldi, rappelant que ce sont les salariés qui décideront en dernier ressort de la suite du mouvement en Assemblée générale. L'intersyndicale a demandé des précisions sur les programmes régionaux, nationaux, les investissements et les réinternalisations, a-t-il indiqué.

Aucun syndicat n'avait signé vendredi le protocole d'accord que la direction proposait jusqu'à 17h00. L'assemblée générale de la rédaction nationale a voté lundi la reconduction de la grève pour 24 heures. La grève a été reconduite également dans la grande majorité des régions ainsi qu'à l'émission "Tout le sport", selon des sources syndicales Selon la direction, 22 locales sur 43 fonctionnaient lundi et il devrait y avoir 10 journaux régionaux sur 24. De son côté, la CGC a décidé, "après consultation de ses mandants, de suspendre le préavis de grève", a annoncé le syndicat dans un communiqué.

"Le SNPCA-CGC n'a jamais été favorable à une cogestion nuisant à la vie de l'entreprise. La pérennité de la chaîne incombe à chacun d'entre nous mais reste de la responsabilité première de l'encadrement", selon un communiqué de la CGC.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›