Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Jeudi 5 Décembre 2002 à 00:00

Sagem relance la bataille pour le contrôle de Gemplus

Le rachat de 10% de Gemplus à Marc Lassus, fondateur du groupe par l'électronicien Sagem, a relancé la bataille pour le contrôle du leader mondial de la carte à puce, dont le fonds d'investissement américain TPG détient 26%.

Ce débarquement en force, qui fait du groupe français d'équipements de télécommunications le troisième actionnaire de Gemplus, vise à "renforcer les partenariats industriels" entre les deux groupes, a fait valoir Sagem. Les deux groupes coopèrent déjà dans le domaine des cartes à puce utilisant les techniques de reconnaissance d'empreintes digitales. "Sagem n'a pas l'intention de prendre le contrôle de Gemplus", a affirmé à l'AFP le directeur financier de Sagem, en assurant que l'opération était "complètement amicale".

Mais ces assurances n'ont pas convaincu, d'autant que selon certaines rumeurs, rapportées par le quotidien Le Monde, le financier belge Albert Frère aurait de son côté acquis en bourse entre 1 et 2% de Gemplus. Il n'en fallait pas plus pour provoquer une flambée du cours de Gemplus qui, a clôturé mercredi à la Bourse de Paris sur une hausse de 18,18%, à 1,30 euro. Ces manoeuvres pourraient en effet laisser présager une bataille boursière entre les grands actionnaires du groupe marseillais, qui mettrait au deuxième plan les graves problèmes de rentabilité et de stratégie dont souffre Gemplus en raison de la chute de ses marchés dans la téléphonie mobile.

Les principaux intéressés ont en tous cas minimisé le danger: la direction de Gemplus a déclaré que l'entrée de Sagem au sein de son capital est un "témoignage de confiance dans la société et ses perspectives", tandis que TPG a "reçu favorablement" cette entrée, qui "devrait aider à stabiliser la situation". Le fonds TPG (Texas Pacific Group) était entré au capital en 2000 pour 530 millions de dollars, à l'invitation de M. Lassus, qui croyait alors pouvoir s'ouvrir les portes du marché américain. Mais il est aujourd'hui en butte à une guerre de tranchées déclenchée par le même Marc Lassus et d'autres actionnaires européens, qui accusent TPG de vouloir transférer aux Etats-Unis la technologie de Gemplus.

Inventée par le français Roland Moreno il y a une trentaine d'année, la carte à puce apparait aujourd'hui comme l'une des technologies les plus prometteuses en matière de sécurité et d'identification des personnes. Elle est l'une des rares industries dans lesquelles les Etats-Unis ne possèdent pas d'avance déterminante. Excédé par les attaques et les soupçons dont sa société fait l'objet, notamment après le démantèlement de certains de ses précédents investissements, le patron de TPG, David Bonderman, a entrepris une série de rencontres en France pour affirmer qu'"il n'y aura pas de transfert de technologie".

Jugeant "ridicules" les rumeurs "de conspiration des Etats-Unis", il a souligné que "cette technologie est partagée par Oberthur, Schlumberger, G and D (Giesecke and Devrient) et six concurrents chinois". Les attaques de Marc Lassus sont relayées par certains syndicats de Gemplus, qui affirment que la direction pourrait annoncer le 9 décembre la suppression de centaines d'emplois en France dans les activités de recherche et développement (notamment à l'usine de La Ciotat), pour être transférées à Singapour, et que la production serait délocalisée en Pologne ou au Mexique.

L'entrée de Sagem dans le capital de Gemplus permet à Marc Lassus de sortir d'une situation financière personnelle critique. Elle va faire de Sagem, présent principalement dans l'électronique de défense, un pôle de référence au sein du conseil d'administration de Gemplus, surtout s'il s'allie à d'autres actionnaires européens. Le groupe familial allemand Quandt est le deuxième actionnaire de Gemplus, avec 18,6% des actions, tandis que le Groupe Industriel Marcel Dassault en possède 4,5%.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›