Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 13 Décembre 2002 à 00:00

Perquisitions chez Vivendi

Des perquisitions étaient menées jeudi en fin de matinée dans le cadre de l'information judiciaire sur les comptes de Vivendi Universal (VU), au siège de l'entreprise, chez Cegetel et aux domiciles de personnes privées, selon des source proches de l'enquête.

Des documents ont d'ores et déjà été saisis et des perquisitions étaient toujours en cours à la mi-journée, menées par la Brigade financière, a-t-on précisé de même source. Le groupe français de médias Vivendi Universal (VU) a confirmé que la brigade financière, agissant sur commission rogatoire des trois juges d'instruction chargés du dossier, menait depuis la matinée une perquisition à son siège parisien. Selon le site internet du journal Les Echos, une perquisition a également lieu chez l'ex-Pdg de VU Jean-Marie Messier. "Le groupe se tient à l'entière disposition de la justice", a déclaré un porte-parole de VU.

Il n'a pas confirmé des perquisitions chez Cegetel, la filiale de téléphonie de VU, à la Défense, ni au domicile de Jean-Marie Messier, ex-Pdg de VU. L'information judiciaire contre X a été ouverte pour "publication de faux bilans pour les exercices clos au 31 décembre 2000 et au 31 décembre 2001" et "diffusion d'informations fausses ou trompeuses sur les perspectives de Vivendi Universal en 2001 et 2002", c'est-à-dire sur les comptes au temps de l'ancien Pdg. Elle est consécutive à une plainte de l'association APPAC (Association des petits porteurs actifs) estimant notamment que les petits actionnaires ont été lésés "par une présentation erronée du bilan et de la situation financière de la trésorerie par les dirigeants de Vivendi Universal et plusieurs autres intervenants".

Trois juges d'instruction ont été désignés dans cette affaire, Bruno Pireyre et René Cros dans un premier temps, puis Henri Pons, pour sa connaissance de la coopération judiciaire internationale. Une autre enquête judiciaire sur les comptes de VU au temps de M. Messier a en effet été ouverte aux Etats-Unis, où le titre du groupe de médias français est également coté.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›