Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 18 Mars 2005 à 00:00

Public Sénat "seule télévision d'information gratuite" sur la TNT

Confiant dans le succès de la télévision numérique terrestre (TNT), Jean-Pierre Elkabbach multiplie l'information et le direct sur Public Sénat, pour en faire "la seule télévision d'information gratuite" dans l'offre initiale de la TNT.

A partir du 31 mars, Public Sénat "devient la seule télévision d'information d'information gratuite, diffusée en hertzien", a-t-il assuré jeudi lors d'une conférence de presse, à quinze jours du lancement de l'offre gratuite de la TNT. Public Sénat, actuellement diffusée sur le câble et le satellite, partagera un canal dans l'offre gratuite, à égalité de temps avec l'autre chaîne parlementaire, LCP-Assemblée nationale. Pour le président de Public Sénat, la TNT est l'occasion d'une "nouvelle conquête", "la conquête du grand public". "Nous n'attendons pas de savoir si la TNT va prendre. Nous nous battons pour qu'elle prenne", souligne Jean-Pierre Elkabbach, persuadé que "les Français se battent pour la TNT".

La chaîne mise donc sur deux principes qui ont déjà largement inspiré sa stratégie: l'information et le direct. Elle propose notamment des débats, comme ceux animés par le journaliste Pierre Sled, qui opposent régulièrement un journaliste de la presse écrite à la personnalité politique qu'il a égratignée dans un article. Jean-Pierre Elkabbach annonce aussi la retransmission en direct de multiples débats, colloques et conférence de presse, notamment un colloque au Sénat et avec le Sénat, au mois de novembre, sur les traites négrières. Interrogé sur les ambitions de Direct 8, une chaîne du groupe Bolloré, présente sur l'offre gratuite de TNT, qui mise également sur le direct, le président de Public Sénat a déclaré: "Cela nous fait plaisir que d'autres adoptent la stratégie du direct que nous avons lancée".

Le débat sur l'Europe et la campagne référendaire figureront en bonne place dans les programmes de la chaîne. Jean-Pierre Elkabbach promet un équilibre rigoureux" entre les différentes forces politiques et annonce six face-à-face politiques, dont le premier, le 5 avril, opposera la socialiste Elisabeth Guigou au souverainiste Philippe de Villiers. Le président de Public Sénat annoncera aussi mi-avril la composition du "shadow cabinet", dont il avait exposé le principe fin janvier: un cabinet d'experts de la chaîne chargés de suivre et de commenter les dossiers dont sont en charge les différents commissaires européens.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public