Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Samedi 26 Mars 2005 à 00:00

La TNT arrive, la télé mobile et la télé haute définition se profilent

Nouveau mode de diffusion de télévision, la télévision numérique terrestre (TNT), qui fera ses débuts le 31 mars, en annonce d'autres, car les opérateurs planchent sur la télévision mobile et la télévision haute définition (TVHD).

Pour les trois quarts des Français, qui ne reçoivent actuellement que sept chaînes gratuites, la TNT représentera un saut qualitatif. Ils pourront recevoir à la fois une meilleure image (544 ou 720 pixels sur 576 lignes) et un meilleur son (Dolby 5.1) et accéder à une offre de programmes élargie. Mais les différents modes de diffusion et de consommation de la télévision sont en pleine explosion. Près d'un quart des téléspectateurs français reçoivent la télévision par le câble ou le satellite, en mode analogique ou numérique. En outre, la télévision reçue par ADSL (par la ligne téléphonique) a commencé à se déployer en France fin 2003, mais ce mode de réception reste encore mineur (quelques dizaines de milliers de clients par opérateur).

Enfin les téléspectateurs peuvent aussi retrouver des programmes sur internet, en utilisant leur ordinateur personnel comme un récepteur de télévision. Si la "télé sur le canapé" au rythme des grilles de programmes reste la façon la plus courante de regarder le petit écran, la consommation à la carte est possible avec un décodeur-enregistreur qui stocke plusieurs heures de programmes et permet d'arrêter une émission en cours de diffusion et de la relancer, comme on peut le faire avec une vidéo-cassette. Cette offre haut de gamme se limite encore à une clientèle réduite (près de 37.000 clients pour le Platinium de TPS, près de 75.000 abonnés pour le Pilotime de Canal+). Le téléphone mobile devient aussi un récepteur de télévision, limité pour l'instant à des programmes courts par "streaming" (diffusion en flux), en attendant, dans un futur que les opérateurs estiment proche, la télévision en direct sur les téléphones mobiles, mais peut-être aussi sur des appareils spécialement conçus.

Il s'agit de faire de la télé un média aussi nomade que la radio, qui pourrait être regardé dans les transports ou les salles d'attente... si les consommateurs se laissent séduire. Pour Emmanuel Charonnat, directeur général de l'agence de conseil Carat TV, la télé mobile c'est "une consommation de télé à des endroits et à des moments où on ne la regardait pas avant, et certainement aussi sur des populations qui regardent assez peu la télévision, qui sont les jeunes et les CSP+ (les catégories socio-professionnelles aisées, ndlr)". Autre évolution technique imminente, la TVHD, dont l'image et le son seront de qualité encore supérieure. Mais le coût de l'équipement ne la rendra pas accessible d'emblée à tous. On peut déjà recevoir en France par satellite la chaîne belge en HD Euro 1080.

Les chaînes de télévision commencent à produire en HD pour constituer des stocks. Le programme court "Kaamelott" de M6 ou encore le feuilleton de l'été 2005 de TF1, "Dolmen", sont produits en HD. Retransmise en HD, la Coupe du monde de football de 2006, diffusée par TF1, pourrait être une occasion de s'équiper pour les téléspectateurs. Les bouquets TPS et CanalSatellite lanceront une offre en HD à la rentrée. Une objection cependant, le succès de la HD suppose des émissions à la hauteur. "Si vous montrez un talk-show avec du carton-pâte derrière, aujourd'hui ça ne se voit pas trop. Mais en haute définition ça se verra", souligne M. Charonnat.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›