Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 28 Mai 2005 à 00:00

Tunisie: Ben Ali promet des réformes dans la presse.

Le président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, a promis la poursuite des réformes en matière de presse en Tunisie et annoncé la suppression du dépôt légal pour les publications, lors d'un discours pour la Journée nationale de la culture, vendredi à Tunis.

"Pour faciliter les conditions de travail des médias et en renforcer la transparence, (nous) abrogeons, aujourd'hui, la procédure du dépôt légal et les sanctions qu'elles sous-tendent, en ce qui concerne les organes de presse", a-t-il déclaré. En vertu du code de la presse, le dépôt légal obligeait les imprimeurs à déposer des exemplaires des publications au ministère de l'Intérieur, qui notifie une autorisation avant la distribution. Cette procédure administrative d'archivage a été décriée essentiellement par la presse d'opposition comme un moyen de censure par le pouvoir. Le président tunisien a, par ailleurs, indiqué que "l'ouverture à l'initiative privée allait se poursuivre", et il a annoncé la création d'une nouvelle radio privée dans le centre-est du pays.

Cette nouvelle radio provinciale sera basée dans la ville de Sousse et elle émettra en FM dans les gouvernorats voisins de Mahdia, Monastir et Kairouan. Une station de radio privée, Radio Mosaïque, a démarré l'an dernier, essentiellement musicale et elle remporte, depuis, un franc succès auprès des auditeurs. Et la première chaîne de télévision privée en Tunisie, Hannibal TV, a débuté à la mi-février ses émissions en numérique sur les satellites Nilesat et Arabsat, en concurrence des deux chaînes étatiques, Canal 7 et Canal 21. "Nous continuerons d'agir pour que le secteur de l'information reflète les spécificités de la société tunisienne, ses préoccupations et ses ambitions", a ajouté M. Ben Ali.

"Notre souhait est que ces nouveaux maillons soient des éléments d'enrichissement et de diversification du paysage médiatique national, dans le contexte du processus pluraliste et démocratique que vit notre pays", a encore dit le chef de l'Etat tunisien. Le régime du président Ben Ali fait l'objet de critiques fréquentes de l'opposition, d'ONG et de militants des droits de l'Homme, dénonçant des atteintes aux libertés et l'état de la liberté de la presse et d'expression en Tunisie. Le pays doit accueillir la deuxième phase du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), en novembre prochain, qui s'est fixé pour but de réduire la fracture numérique entre pays du nord et du sud.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public