Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 1 Octobre 2005 à 00:00

« Vénus et Apollon », une série innovante de Tonie Marshall pour ARTE France

Dans la course au renouvellement des séries télévisées, ARTE France innove avec « Vénus et Apollon » (25x26 minutes), série à fleur de peau confiée à Tonie Marshall à partir du concept de son film à succès « Vénus Beauté ».

"On a complètement coupé le cordon et on a fait un objet autonome" prévient d'emblée Tonie Marshall, qui ne s'était jamais essayée à cet exercice auparavant, "une course de fond au rythme d'un sprint" selon sa propre expression. Trois réalisateurs Pascal Lahmani, Olivier Guignard et Jean-Marc Vervoort, se sont relayés pour cette série à la fois drôle et émouvante, qui passe sans cesse du rire aux larmes. "Vénus et Apollon", à la fois "décalé et original", sera l'événement de la rentrée de la chaîne franco-allemande, diffusé du lundi au vendredi à 2OH15 à partir du 3 octobre.

Cette série feuilletonnante constitue pour elle un triple pari "industriel, artistique et de programmation", selon le directeur de la fiction d'ARTE France Philippe Sauvagnargues. "On n'a gardé que le carillon et les blouses roses" : Tonie Marshall redonne vie à l'institut avec de nouveaux personnages, Ingrid, la patronne interprétée par Brigitte Roüan (qui terminait au même moment en tant que réalisatrice son film "Travaux"), Suzy (Maria de Medeiros) toujours à la recherche de la passion, Geneviève, la bimbo en mal de mère (Maeva Pasquali) et la débutante Bijou (Mélanie Bernier), sans doute la plus forte alors que les trois autres sont "ravagées par des histoires d'amour compliquées".

L'institut de beauté, lieu de confidences et de fantasmes, s'ouvre aux hommes "si fragiles" selon Ingrid, tel ce chanteur scandinave qui l'émeut si fort ou Daniel, comédien narcissique interprété par Zinedine Soualem. Neuf scénaristes, qui bouclaient l'écriture au fur et à mesure des six mois de tournage dans les studios de la SFP à Bry-sur-Marne, ont décliné toute la gamme des soins ("éternel", "lacrymal", "secret", "larmes de caviar", "renaissance", "pare-chocs" ou "mystère" etc) au fil des saisons. On rencontrera aussi à l'institut des "guest stars" comme Anthony Delon dans son propre rôle, Marie-France Pisier, Marisa Berenson, Ariane Ascaride en suicidaire flippée, Micheline Dax, en cliente acariâtre, Catherine Jacob, Christine Boisson.

Cette série de personnages "pas tout à fait réaliste mais très vraisemblable" selon la conceptrice et coproductrice Tonie Marshall, ne prétend pas pour autant être "sociétale". Situations comiques, dialogues serrés, donnent vie à tout ce petit monde, qui se retrouvera en concurrence au même horaire avec le feuilleton "Plus belle la vie" sur France 3. Philippe Sauvagnargues évoque un "travail millimétré" et la productrice exécutive Brigitte Sabban-Weyers souligne le mélange "de processus industriel et de préservation de l'artistique".

Coproduite par Arte France, Tabo Tabo Films, Agat Films et Cie, "Vénus et Apollon" a bénéficié d'un budget de 8,3 M EUR (un peu plus de 300.000 EUR par épisode). Après ARTE France, elle pourrait être diffusée sur France 3 et France 4.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public