Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Jeudi 1 Septembre 2005 à 00:00

Le modèle économique des télécoms remis en cause par l'internet

Les opérateurs de télécommunications vont voir leur rôle et leur modèle économique remis en cause par l'internet avec l'arrivée décisive du haut débit, explique l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) dans son nouveau rapport sur ce secteur.

"Le succès croissant de la téléphonie par internet, ou VoIP, menace les sources de revenus des opérateurs traditionnels de téléphonie fixe, particulièrement pour la téléphonie internationale", détaille l'OCDE dans son édition 2005 des "Perspectives des communications".

Selon ce rapport, une comparaison du coût des communications passées par l'intermédiaire du fournisseur de VoIP Skype et par les opérateurs traditionnels de téléphonie fixe fait apparaître une économie moyenne de 80% avec Skype. Mais la VoIP lance aussi un défi à la téléphonie mobile, juge l'OCDE.

Selon l'organisation, les opérateurs de téléphonie fixe, en créant des points d'accès internet sans fil WiFi dans les villes, vont livrer aux opérateurs de téléphonie mobile "une concurrence plus incisive que ceux-ci ne le prévoyaient lorsqu'ils ont acquis leurs licences" de téléphonie de troisième génération (3G).

Pour préserver leurs recettes, suggère le rapport, les opérateurs 3G pourraient avoir intérêt à modifier leurs grilles de facturation, "par exemple en incitant les clients à s'engager pour de plus longues périodes".

Selon l'OCDE, les chaînes de télévision vont aussi devoir faire face à la concurrence accrue du net. "La vidéo téléchargée sur internet va continuer de se développer, au détriment du temps consacré à la télévision diffusée sur les ondes, ce qui va faire baisser la part d'audience et les recettes publicitaires des chaînes", explique l'organisation.

Cette concurrence accrue de l'internet haut débit pourrait "nécessiter une remise à plat des cadres réglementaires actuels", poursuit l'OCDE.

"En particulier, les autorités de régulation pourraient devoir remettre en question leurs obligations en matière de service universel des télécommunications, car de plus en plus de sociétés offrent des services de téléphonie sur l'internet sans être physiquement présentes dans le pays", précise l'organisation.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›