Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Mercredi 14 Décembre 2005 à 00:00

Tendances télé internationales : fiction, factuel, jeux et variétés

La rentrée télévisuelle a été marquée par le succès de nouvelles fictions et d'émissions factuelles (documentaires, magazines), mais aussi par la revanche des jeux et des variétés devant une télé-réalité et des "coachs" en perte de vitesse.

L'étude NOTA/Médiamétrie/IMCA/Eurodata TV porte sur les nouveaux programmes lancés en septembre et octobre 2005 dans les neuf principaux marchés télévisuels: Allemagne, Australie, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Etats-Unis et Suède. Il y a un an, cette étude avait notamment mis en avant les séries américaines "Lost" et "Desperate Housewives", depuis diffusées en France par TF1 et Canal+, ainsi que l'émission britannique "Super Nanny", depuis adaptée par M6. En septembre et octobre 2005, 507 nouvelles émissions ont été lancées dans les pays étudiés, un chiffre stable si on ne prend pas en compte les chaînes nouvellement intégrées à l'étude comme Talpa (Pays-Bas), lancée par Jon de Mol, le créateur de "Big Brother".

Le Royaume-Uni reste en tête du peloton avec 116 émissions lancées, devant les Pays-Bas (72), la France (68), les Etats-Unis (58), la Suède (55), l'Allemagne (38), l'Australie (38), l'Italie (33) et l'Espagne (29). L'écriture des fictions vise à susciter la curiosité du téléspectateur. La rentrée confirme "l'invasion du paranormal", avec notamment la série "Invasion" aux Etats-Unis (ABC), où les extra-terrestres, déjà sur Terre, sont à l'origine des catastrophes naturelles. La mise en scène d'héroïnes ordinaires dans la lignée des "Desperate Housewives" se confirme également avec par exemple sur Talpa la série "Gooische Vrouwen" produite par Endemol, qui a été le meilleur lancement néerlandais de la rentrée.

On remarque aussi le retour en force des séries familiales ainsi que des "sitcoms" ou comédies de situation aux Etats-Unis. Si les séries qui décortiquent les méthodes de travail des policiers (police procedurals) rencontrent les succès, le polar classique se maintient. L'univers carcéral inspire aussi de nombreuses fictions, comme "Prison Break" sur Fox aux Etats-Unis. Les variétés naviguent entre encensement et satire -"Rock Politik" en Italie (Rai1) a rassemblé 11,2 millions de téléspectateurs en moyenne - tandis que d'anciens jeux à succès sont ressuscités, sous leur forme ancienne ou bien dépoussiérée. Les chaînes s'adressent diversement aux jeunes. Au Royaume-Uni "No sex please we're teen-agers" sur BBC2 prône la chasteté et l'amour courtois, tandis qu'aux Pays-Bas sur Talpa "Spuiten en slikken" (cracher et avaler) "plonge dans l'univers du sexe et de la drogue par le biais d'expériences réelles".

Plus de 40% des nouveaux programmes relèvent du "factuel" avec une majorité de documentaires comme "Egypt" au Royaume-Uni (BBC1) ou le surprenant docu-fiction "Der Kontinent" en Allemagne (ZDF), qui narre l'histoire du vieux continent en 3D, en superposant à l'image élément actuels et du passé : la Tour Eiffel est plongée dans l'eau ou des animaux préhistoriques évoluent autour de monuments. A l'approche de la Coupe du monde de football en Allemagne en 2006, les émissions mettant en scène des joueurs de football se multiplient ("La clase del Barça" en Espagne, "Football Icon" au Royaume-Uni...

Selon Pascal Josèphe, PDG d'IMCA, le principal point commun de tous ces programmes est leur qualité grandissante, qui découle notamment de la révolution numérique.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public