Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 16 Décembre 2005 à 00:00

Vivendi Universal prendra 18% de TPS en vue d'une prise de contrôle

Vivendi Universal, maison-mère du groupe de télévision à péage Canal+, prendra une participation de 18% (soit 15% après annulation de la dette) dans le bouquet concurrent TPS pour 150 millions d'euros, en vue d'une prise de contrôle ultérieure, ont annoncé dans un communiqué commun Vivendi Universal, TF1 et M6.

A terme, le nouvel ensemble serait détenu par Vivendi Universal à 85%, TF1 à 9,9% et M6 à 5,1 %, selon le schéma officialisé vendredi dans un communiqué par les trois groupes. "La participation de Vivendi Universal, qui conserverait dans tous les cas le contrôle du nouvel ensemble, pourrait évoluer en fonction de l'aboutissement des discussions avec Lagardère", souligne le communiqué. Le groupe Lagardère détient actuellement une participation de 34% dans le bouquet CanalSat, dont Canal + détient 66%. "Ce projet d'accord est soumis à la consultation des instances sociales des groupes concernés, du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, et à l'approbation des autorités de la concurrence", rappellent les trois groupes.

Dans un second temps, "après approbation des autorités concernées, l'avance des 150 millions d'euros (pour entrée dans le capital de TPS, ndlr) serait remboursée à Vivendi Universal. Vivendi Universal acquerrait alors, par échange de participations sans soulte, 85% d'un nouvel ensemble constitué de Groupe Canal+ et de TPS. Les participations de TF1 et de M6 dans ce nouvel ensemble seraient respectivement de 9,9 % et de 5,1 %", explique le communiqué. "TF1 et M6 ont décidé de rester actionnaires du nouvel ensemble pour un minimum de 3 ans après la finalisation de l'opération. TF1 et M6 disposeraient, à l'expiration de ce délai, d'une option de vente à valeur de marché".

"Cette option de vente serait assortie d'un montant minimum garanti de 1,13 milliard d'euros pour 15%, soit une valorisation globale de 7,5 milliards d'euros pour le nouvel ensemble", indique le communiqué. Lagardère conserve la possibilité de "devenir actionnaire" du nouvel ensemble, sans diminuer le niveau de participation de TF1 et M6, et "dans tous les cas" Vivendi Universal restera majoritaire, ajoute le texte. VU s'attend à ce que l'opération, qui nécessite des accords des autorités de la concurrence, soit finalisée au 3e trimestre 2006, a-t-on précisé de source syndicale à l'issue d'un Comité d'entreprise extraordinaire.

"Cette opération confèrerait au nouvel ensemble une taille critique pour affronter la nouvelle concurrence", soulignent les groupes audiovisuels dans leur communiqué. "Ce rapprochement stratégique mettra fin à la situation française qui se caractérise par la présence de deux bouquets satellitaires. Exceptionnelle en Europe et désormais inadaptée, cette situation est à la source d'une offre fragmentée et partielle, défavorable aux consommateurs", estiment-ils. Les trois groupes expliquent avoir décidé de se rapprocher notamment en raison de la concurrence de nouvelles offres gratuites sur la TNT et l'ADSL, de l'arrivée de nouveaux acteurs puissants comme les fournisseurs d'accès à internet.

Ces derniers proposent des offres couplées téléphone, internet et télévision et "disposent de ressources sans commune avec les groupes audiovisuels". Les opérateurs des bouquets satellitaires soulignent également que les opérateurs télécoms, qui marchent désormais sur leurs plates-bandes, ne sont soumis pour leur part à aucune obligation en termes de production audiovisuelle et de soutien au pluralisme.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›