Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 23 Janvier 2006 à 00:00

Anne-Sophie Lapix donne un visage à l'info de la mi-journée sur M6

La journaliste Anne-Sophie Lapix donne un visage à l'information de la mi-journée sur M6, en présentant à partir du 23 janvier le "12 50", une édition d'information d'environ un quart d'heure qui succède à un journal tout en images.

Anne Sophie-Lapix est connue des téléspectateurs de M6 depuis la rentrée. Elle a remplacé Bernard de la Villardière à la présentation de "Zone interdite", qu'elle conserve. Transfuge de LCI, la chaîne d'information de TF1, elle a une expérience solide de la présentation de journaux avec près de 8.000 JT au compteur, selon Jérôme Bureau, directeur de l'information de M6. "Du fait de cette expérience, je ne suis pas trop stressée", a indiqué Anne-Sophie Lapix à l'AFP. Selon elle, le "12 50" "va ressembler à un journal de M6: concis, dynamique, péchu".

L'accent sera mis sur les images, avec un fond d'images qui défileront au ralenti lorsqu'elle sera à l'écran. Ce choix "est assez contraignant au niveau de l'organisation. Il y a peu de place à l'improvisation, à 30 secondes près", souligne-t-elle. Il s'agira d'un "vrai journal", qui ne ciblera pas spécialement les jeunes et les femmes, souligne-t-elle. Le "12 50" disposera d'un plateau qui lui laissera la possibilité de recevoir un invité pour une interview.

Certains présentateurs font des choix sur leur sujet d'ouverture comme Jean-Pierre Pernaut sur TF1 qui démarre systématiquement par la météo. Sur M6, "il n'y aura pas d'a priori, ce sera vraiment le fait du jour", affirme Anne Sophie Lapix. "Il y a déjà une touche M6, elle ne va pas changer", indique Jérôme Bureau. "On est plus sur des sujets d'explication que d'éditorisalisation". On ignore encore qui remplacera Anne-Sophie Lapix lorsqu'elle sera en vacances, mais le "joker" sera a priori féminin, avec un recrutement en interne.

Afin de nourrir ce journal, les onze rédactions locales de M6 travailleront davantage pour le national et notamment pour le "12 50". La rédaction de M6 compte 90 personnes en province et une soixantaine à Paris, précise M. Bureau. "Il y a une polyvalence des métiers, c'est-à-dire qu'il n'y a plus comme dans le temps des équipes de quatre personnes. Un JRI (journaliste reporter d'images, ndlr) peut à la fois être rédacteur, tourner et monter son sujet, c'est une organisation classique moderne", estime-t-il.

Un tiers des images de ce JT devraient provenir de la rédaction nationale, un tiers des rédactions décentralisées et des correspondances de l'étranger (faites par des pigistes) et un tiers d'images "de sources diverses notamment d'agences". Avec le choix de cet horaire, le "12 50" débute dix minutes avant les grandes-messes de l'information de TF1 et France 2 et mordra sur leurs premières minutes. Sur TF1, le 13H00 présenté par Jean-Pierre Pernaut réunit plus d'un téléspectateur sur deux tandis que sur France 2 le 13H00 présenté par Elise Lucet attire moins d'un téléspectateur sur cinq.

Fin mai, M6 avait déjà déplacé son journal de la mi-journée de 11H50 à 12H50 pour bénéficier d'une meilleure exposition. Au second semestre 2005, ce journal de la mi-journée a rassemblé en moyenne 1,4 million de téléspectateurs avec une part d'audience de 10,5% (19,6% sur les ménagères de moins de 50 ans), selon des chiffres de Médiamétrie communiqués par la chaîne.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public