Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Samedi 21 Janvier 2006 à 00:00

Internet: des nouveaux usages qui bousculent des places fortes

Internet est devenu une réalité pour bon nombre de Français qui n'hésitent plus à passer par la téléphonie sur internet, court-circuitant ainsi France Télécom, et surtout à télécharger de la musique, au risque d'ébranler durablement l'économie du secteur.

Une étude réalisée auprès de 1.069 foyers en décembre 2005 par l'institut GfK et publiée par le magazine spécialisé SVM montre que, parallèlement au développement d'internet, les Français ont rattrapé leur retard en matière d'équipement informatique. La moitié des foyers est désormais équipée d'un micro-ordinateur (+4,5 points par rapport à 2004), eux-mêmes de plus en plus complets avec lecteur de DVD, imprimante et graveur notamment. Il n'en reste pas moins que, malgré la baisse continue des prix, le coût de l'achat reste le principal frein pour une large partie des non équipés. Parmi ces derniers, nombreux (38%) sont ceux qui se disent toutefois prêts à s'équiper un jour et internet sera l'un des facteurs pour le passage à l'acte. Fin 2005, quelque 10 millions de foyers étaient connectés à internet dont les trois quarts en haut débit.

La tendance devrait se poursuivre cette année avec un million supplémentaire de foyers connectés. Dans ce secteur aussi la France a comblé son retard, puisqu'elle est désormais leader en Europe de l'internet haut débit, souligne l'étude. Contrairement aux idées reçues, les internautes sont de plus en plus nombreux dans les communes rurales et les villes de province (48% contre 43% en 2004). Mais l'étude ne précise pas les conditions d'accès en matière de concurrence avec France Télécom et de débit. Cette position privilégiée de la France en Europe est largement due aux prix attractifs pratiqués par les opérateurs alternatifs. Ils ont réussi à s'implanter sur le marché en proposant notamment des communications téléphoniques bien moins chères que celles de l'opérateur historique.

A fin 2005, près de 600.000 abonnés avaient ainsi coupé le cordon avec France Télécom, en résiliant leur abonnement pour passer l'ensemble de leurs comptes (internet, téléphone, télévision) à la concurrence. Ce ne devrait être qu'un début puisque selon l'étude, 47% des foyers, satisfaits de l'offre téléphonique des alternatifs, se disent prêts à quitter France Télécom, sans toutefois affirmer qu'ils le feront avec certitude. L'année 2005 a aussi été celle du décollage de la télévision sur ADSL (haut débit par la ligne de téléphone). Un foyer sur six reçoit désormais un bouquet de chaînes via sa connexion internet. L'essor du haut débit est aussi à l'origine d'une explosion du téléchargement qui semble entrer dans les moeurs, en tout cas chez les plus jeunes.

En 2005, selon les estimations de GfK, rien qu'en France, un milliard de fichiers musicaux ont été téléchargés, le double de 2004. Dans leur écrasante majorité, ces morceaux de musique ont été téléchargés en toute illégalité puisque l'institut estime à seulement 2% les téléchargements effectivement payés. Les poursuites judiciaires engagées pour limiter le phénomène ne semblent guère avoir d'effet puisque la moitié des internautes qui ont reconnu utiliser les logiciels de téléchargement ne se sentent pas menacés. Dans une allusion au projet de loi controversé sur les droits d'auteur, GfK souligne qu'à l'heure "où nos élus hésitent sur la conduite à tenir face au téléchargement illégal, les Français font preuve d'une étonnante décontraction".
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›