Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 13 Février 2006 à 00:00

Coup d'envoi du congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone

Le congrès 3GSM de la téléphonie mobile, qui réunit de lundi à jeudi à Barcelone plus de 600 entreprises du monde entier, permettra d'évaluer les prouesses technologiques de la 3G entre vidéo, musique et internet tout en s'intéressant aux nouveaux marchés à conquérir.

Même si, quatre ans après son lancement en Asie et un an après son lancement en Europe, la téléphonie de 3e génération (3G ou UMTS) reste marginale (moins de 3% des abonnés dans le monde), cette porte d'accès au haut-débit sur mobile continue de susciter l'appétit des opérateurs et des équipementiers. "Le grand sujet du congrès sera le multimédia mobile et surtout la vidéo sur mobile, qui va connaître un véritable boom en 2006, notamment à cause de la Coupe du monde de football", prédit Michelle de Lussanet, analyste mobile et télécoms du cabinet d'études Forrester.

Selon une étude de Strategy Analytics, le nombre de téléphones équipés en vidéo devrait passer de 65 millions en 2004 à 712 millions en 2008. Si les équipementiers comme Nokia ou Motorola prévoient de lancer une foule de modèles dans ce créneau à l'occasion du 3GSM, cela restera pour l'instant "de la science-fiction" pour la plupart des utilisateurs, selon un spécialiste.

Il en est ainsi de la technologie DVBH, idéale pour regarder la télévision en direct sur son mobile, mais dont le développement commercial sera balbutiant en 2006. Même chose pour la 3G+ ou HSDPA, version optimisée de la 3G, disponible au plus tôt fin 2006 en France pour les professionnels et courant 2007 pour les particuliers.


Le mobile comme appareil multi-fonction, à la frontière entre musique, télévision et internet: la perspective fait rêver les professionnels. Un sommet consacré au divertissement sur mobile, réunissant notamment Disney ou MTV, sera organisé sur le site du congrès de mardi à jeudi.

Fabricants de logiciels, comme Microsoft ou Symbian, éditeurs de contenus pour mobiles, spécialistes de la photo comme Kodak et fabricants de cartes à puces seront aussi présents à Barcelone.

Les utilisateurs, eux, seront peut-être moins enthousiastes: "pour la plupart des gens, le mobile reste simplement un appareil pour téléphoner, ils ne sont pas encore habitués aux services multimédia", note Mme de Lussanet, qui prédit un "lent développement" de ces services.

Si ces nouvelles technologies permettent de créer de la valeur ajoutée pour la téléphonie mobile, donc d'améliorer le revenu moyen par utilisateur, c'est aussi pour compenser le fait que de plus en plus de marchés arrivent à saturation. "On est aujourd'hui à environ 100% de taux de pénétration en Europe", indique Frédéric Pujol, responsable du service mobile à l'Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate).

Le congrès se penchera donc sur ces nouveaux marchés, comme la Chine ou les pays émergents, où le mobile compense de piètres infrastructures de téléphonie fixe. "Il s'agit de viser spécifiquement les pays en développement et de donner accès au mobile à des populations à revenu très faible", notamment avec des mobiles moins chers, explique M. Pujol. Le bilan de la première étude sur l'impact du mobile en Afrique, au Moyen-Orient et dans les pays du Golfe sera présenté mercredi.

La Chine, plus gros marché avec ses 363 millions d'abonnés (mais un taux de pénétration de seulement 28%), sera aussi un grand acteur de ce congrès, avec la présence, entre autres, du PDG de China Mobile Wang Jianzhou et du deuxième équipementier télécoms chinois, ZTE.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public