Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Vendredi 25 Août 2006 à 00:00

Harry Roselmack a séduit le public mais n'a pas bouleversé le 20H00

Harry Roselmack, premier journaliste noir à présenter le journal télévisé du soir sur TF1, a conquis le public grâce à son professionnalisme mais n'a pas fondamentalement bouleversé la formule de "la grand messe" du soir.

Pour ses débuts sur une grande chaîne, Harry Roselmack a attiré en moyenne 7,4 millions de télespectateurs tous les soirs à 20H00, soit une part d'audience de quelque 42%, selon les chiffres de Médiamétrie communiqués par TF1. Le jeune homme de 33 ans assurait le remplacement de Patrick Poivre d'Arvor, en vacances, depuis le 17 juillet et a présenté son dernier journal hier soir , jeudi. Thomas Hugues, qui a été le "joker" de PPDA pendant dix ans, avait réalisé l'été dernier des taux d'audience similaires, a précisé TF1.

L'annonce par TF1, au printemps, de l'arrivée d'Harry Roselmack avait fait grand bruit. Il n'était pas le premier journaliste noir à présenter un journal du soir --Audrey Pulvar, également d'origine martiniquaise, est aux manettes du "19/20" de France 3 depuis septembre 2005-- mais le JT de 20H00 sur TF1 est le plus regardé de France. Sa prestation au cours des six dernières semaines a séduit le public, selon un sondage paru jeudi dans le quotidien Le Parisien, réalisé auprès de 1.006 personnes âgées de 18 ans et plus.

75% des Français interrogés se disent "satisfait" de sa présentation du journal et seulement 4% se disent "pas satisfaits" (le reste est sans opinion). TF1 a reçu au début quelques lettres contenant des propos racistes, comme l'a révélée une note interne malencontreusement rendue publique en juillet. Mais la chaîne souligne qu'"une écrasante majorité" du courrier était constituée de "témoignages de sympathie". Harry Roselmack, très professionnel et très photogénique, n'a toutefois pas bouleversé la formule (à succès et bien rôdée) de la grand messe du 20H00 de TF1, souligne Arnaud Mercier, professeur en sciences de l'information et de la communication à l'université de Metz.

"Il est extrêmment difficile d'apporter quelque chose de nouveau dans le cadre" du JT de 20H00, déclare le professeur. "Il y a une tradition TF1, avec un lien de fidélité qui se crée entre le télespectateur et le journal, et des obligations de chaîne leader", ajoute-t-il. "Les intérêts financiers sont tels qu'on ne peut pas prendre de risque". "Un nouveau présentateur n'a pas l'autorité pour renouveler le genre. De toute façon, ce n'est pas pour cela qu'on l'a appelé", déclare-t-il, rappelant que la démarche de TF1 n'avait pas pour but de "remonter l'audience" car le JT de TF1 est largement dominant.

Pour Arnaud Mercier, "TF1 n'a pas pris de risque avec Harry Roselmack" car "la société française était prête" à avoir un journaliste noir aux manettes du 20H00. A partir de la rentrée, Harry Roselmack va coanimer avec Anne-Sophie Lapix le magazine d'actualité hebdomadaire de TF1 "Sept à huit" et présenter la tranche 18H00-18H30 sur LCI, la chaîne d'information en continu du groupe TF1. Il continuera d'assurer par ailleurs la présentation du 20H00 de la première chaîne lors des absences de Patrick Poivre d'Arvor.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›

Vos réactions

Lolop | Dimanche 8 Novembre 2009 à 20:06
est-il possible d,avoir les coordonnées du lieu de la vente a 1 euros
evoqué dans l,emission 7 a 8 de harry roselmack du 8/11/2009 merci.