Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Samedi 11 Novembre 2006 à 00:00

Des avancées dans la représentation des minorités à la télévision

Les médias français sont en train de rattraper leur retard en matière de représentation des minorités à l'antenne, mais "il reste encore du chemin à faire", a déclaré vendredi le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) Dominique Baudis.

"Nous sommes en train de rattraper un retard par rapport à la réalité, un retard par rapport à ce qui se passe dans d'autres pays voisins en Europe. Il reste encore du chemin à faire mais le mouvement est engagé et j'ai confiance qu'il se poursuivra dans l'avenir", a déclaré à la presse M. Baudis, venu à l'Elysée remettre au président Jacques Chirac le premier rapport officiel réalisé par le CSA concernant la diversité à l'antenne. La lutte contre les discriminations dans l'audiovisuel est inscrite dans la loi sur l'égalité des chances adoptée en février.

Le CSA relève dans son rapport que la présence des minorités n'est plus cantonnée à des émissions musicales ou à des événements sportifs, mais qu'elle a progressé dans le domaine de l'information, citant l'arrivée de journalistes antillais dans les journaux télévisés (France 3 et TF1). "Concernant le service public, il y a vraiment une action très concertée, avec un conseiller auprès du président de France Télévisions qui s'occupe de cette question", remarque pour l'AFP Laure Leclerc, chef du département télévision gratuite au CSA, qui a participé à l'élaboration du rapport.

Les chaînes publiques, souligne-t-elle, "ont rendu des rapports très fouillés et ont fait réellement des efforts". Avec un bémol: leur acception très large de la diversité "quand ils citent des reportages sur les grandes capitales européennes comme une façon de s'ouvrir à la diversité des cultures". Le CSA souhaite toutefois que RFO, véritable expression de la diversité des communautés nationales, soit mieux mis en avant sur les autres chaînes du service public.

Sur TF1, malgré la remise d'un rapport assez succinct, des "efforts qui ne sont pas de l'ordre du symbole" (arrivée de Harry Roselmack) sont à relever surtout depuis 2006. En revanche, la chaîne ne propose pas de fiction avec des héros récurrents issus des minorités, comme le font France 3 ou M6. "M6 a fait des efforts récemment et va lancer plusieurs téléfilms avec des minorités". La chaîne, qui diffuse largement des clips et programmes américains, a depuis longtemps offert une place aux minorités. "Mais elles étaient cantonnées dans des stéréotypes et il n'y a actuellement pas assez de représentation dans les émissions d'information de la chaîne", tempère le rapport.

Le CSA pointe également une faiblesse générale des programmes jeunesse où les minorités ne sont guère représentées "sauf dans les dessins animés américains". "C'est encore un peu timide dans les dessins animés français", souligne Mme Leclerc.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›