Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Samedi 16 Décembre 2006 à 00:00

Triste anniversaire

Cela fait précisement 10 ans que TPS est né ! Il y a juste un an, Vivendi Universal, TF1 et M6 annonçaient un projet d’accord industriel visant à rapprocher les activités de télévision payante en France de Groupe Canal+ et de TPS dans un ensemble contrôlé par Vivendi Universal.

Les premiers effets ont été de voir arriver Canal + sur TPS le mois dernier et dans quelques jours TF1 et M6 sur Canalsat. Les choses ne font que commencer... Nous vous proposons de relire l'édito que nous avons publié, il y a un an ....

"C’est précisément au moment où TPS fête son 9e anniversaire, le 17 décembre 2005, neuf ans après son lancement par TF1, France Télévisions, M6, la CLT, Suez et France Télécom, que l’on apprend son décès… car il s’agit bien de cela : la mort de TPS !. Bien entendu, tout se passe dans le faux-semblant, comme toujours dans le monde impitoyable du capitalisme triomphant, mais on ne peut pas cacher, qu’en fait, même si cela va se faire progressivement, le groupe Canal+ rachète la totalité du capital de TPS, ce qui conduira, de facto, à supprimer ce bouquet, comme cela s’est déjà passé dans quelques pays européens proches, en Grande-Bretagne, en Italie ou en Espagne...

Quelles en seront les conséquences pour les téléspectateurs abonnés ? Difficile de le savoir, tant que la nouvelle direction du « bouquet unique » n’aura pas pris le pouvoir... Cela va donc demander du temps...

Cette année 2006 sera donc celle de la mutation de TPS, une mutation qui peut aller à l’image de ce qui s’est passé en Grande-Bretagne ou en Italie, de sa disparition pure et simple, à la diffusion simultanée du « bouquet unique » sur les deux satellites existants. Toujours est-il, qu’à ce jour, beaucoup de questions se posent et qu’il faudra rapidement clarifier la situation, tant en termes de contenu que de diffusion. Première conséquence, les abonnés à CanalSat devraient pouvoir rapidement recevoir TF1 et M6 comme le souhaite Canal+ depuis des années !

Mais au-delà de ces deux chaînes vedettes, il est évident que de nombreuses chaînes thématiques vont devoir soit disparaître, soit fusionner (elles aussi !), car certaines offres sont redondantes. Cela ne se fera pas sans drames, drames tant pour les opérateurs de ces chaînes (petits et grands) que pour les personnels...
De même dans la gestion des bouquets eux-mêmes, où les services vont se retrouver en double...

Les « gestionnaires bien pensants » vont pouvoir tailler dans le vif ! Car il ne faut pas se voiler la face, l’opération à laquelle nous assistons n’a qu’un seul but : satisfaire les actionnaires. Il n’y a qu’à voir les réactions de la bourse depuis l’annonce ! les actions montent...

Comme toujours, les consommateurs et le personnel sont considérés, dans ce genre de grandes manœuvres capitalistiques, comme quantités négligeables. Nous allons devoir subir les décisions qui seront prises sans autre choix que d’accepter ou partir… L’alternative du choix ne se fera plus entre les deux bouquets satellites qui étaient les diffuseurs, voire les promoteurs, de toutes les chaînes qui sont arrivées depuis 10 ans, mais entre les modes de diffusion, satellite, ADSL, TNT, DVB-H, 3G, etc., tout en sachant que les modes de diffusions alternatifs ne proposeront pas grand-chose de différent tant en termes de contenu que de qualité technique (pour cette dernière, c’est plutôt catastrophique !).

Notons, quand même, un point positif : les problèmes qui se posaient sur les offres payantes de la TNT se trouvent, de fait, résolus… Il n’y aura plus qu’un seul opérateur de l’offre payante, celui qui a débuté, il y a quelques semaines ! On peut penser également que la course infernale aux enchères sportives et cinématographiques que se livraient les deux « concurrents » et qui a conduit aux excès que l’on connaît, va cesser… sauf si les nouveaux moyens de diffusion s’en mêlent, notamment en terme de VOD pour le sport et le cinéma.

Vous avez été nombreux à nous interroger sur les conséquences pratiques de cette « con-fusion » TPS/Canal+ : à cette heure, il est trop tôt pour les connaître en détail. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans les mois qui viennent, au fur et à mesure que seront annoncées les décisions. Tout cela ne nous empêche pas de vous souhaiter une excellente année 2006, et ce, d’autant plus qu’elle sera marquée, en France, par le lancement de la TVHD."

Daniel Renard
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›