Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 4 Février 2002 à 00:00

Michel Denisot, un des derniers barons de Canal

Michel Denisot, directeur général délégué de Canal+, qui vient de la quitter pour se consacrer à la future chaîne sportive, était le dernier fondateurs de la chaîne cryptée qu'il avait rejoint dès sa naissance en novembre 1984.

Compagnon de route de Pierre Lescure, Jean-Louis Burgat et Erik Gilbert au lancement de Canal, il avait été dépeint comme "le visage de la chaîne" par Pierre Lescure, qui avait dit de lui :"Il sait tout faire. Et dans un style sobre", comme le rappellent Jacques Buob et Pascal Mérigeau dans "L'aventure vraie de Canal+" (Fayard). Il représente à lui seul les deux priorités de Canal+, le sport et le cinéma. Directeur général délégué de Canal+ et directeur des sports depuis janvier 2001, il a gravi tous les échelons, de la présentation au quotidien du talk show "Zénith" en 1985, à "Télés Dimanche" (producteur et présentateur de 1992 à 1996) en passant par "Mon zénith à moi" pendant cinq ans, jusqu'à des entretiens exceptionnels comme "A part çà" dont on retiendra notamment celui avec le Dalai-Lama en avril 1998.

Interviewer efficace, il est aussi passionné de football. Il dirige le service des sports depuis juin 1998 et a été président du PSG de juin 1991 à juin 1998. Dépeint par les Guignols comme un "taiseux" qui distille des blagues pas drôles ou comme le meilleur ami du "choual" depuis qu'il a lancé "La grande course" sur le sport hippique, Michel Denisot a tracé sa route avec une ambition discrète et tenace. Le regard plissé, faussement nonchalant ou vraiment goguenard, ce fumeur de cigare invétéré, gentleman-farmer à ses heures, propriétaire de chevaux de course et d'une vigne, n'a jamais renié ses origines terriennes.

Né à Buzançais dans l'Indre en avril 1945, fils d'un garagiste amoureux du foot et tôt disparu, Michel Denisot a débuté dans la presse écrite locale de Châteauroux puis à la station FR3 Limoges avant de travailler à TF1 où il a présenté le premier journal de 13H00 avec Yves Mourousi en 1975. En 1984, il se lance dans l'aventure Canal. Ami d'enfance de Gérard Depardieu, directeur artistique des César et du festival de Cannes, il a été marqué par sa rencontre avec Coluche qui a apporté pendant quelques mois son impertinence sur l'antenne de Canal. On se souvient d'un "Zénith" avec ce dernier depuis le fond de la piscine du Martinez au festival de Cannes en 1986. Il est président d'honneur du club de football La Berrichonne de Châteauroux depuis 1991.

Après le départ du patron des programmes Alain de Greef, Michel Denisot a fini par abandonner "Nulle part ailleurs", la vitrine en clair de la chaîne cryptée. Donnant la priorité aux abonnés, il a diminué le coût des programmes en clair alors que le coût de la grille a augmenté de 91,47 millions d'euros (600 millions de francs) en septembre dernier, à cause notamment de la hausse du coût des retransmissions sportives.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public