Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La télévision du Hezbollah chiite intégriste libanais Al Manar a diffusé lundi soir, sans la commenter, les informations sur une demande de l'autorité audiovisuelle française d'arrêter la retransmission en France de cette chaîne par satellite. La présentatrice s'est contentée de lire un extrait de l'information sur la démarche du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en vue d'interdire à Al Manar de monter sur satellite. Dans un courrier daté du 12 juillet, le CSA a saisi le Conseil d'Etat, tribunal administratif suprême, d'une "demande en référé pour qu'il soit ordonné à la société Eutelsat (ndlr: opérateur européen de satellites) de mettre fin sous astreinte à la diffusion" d'Al Manar. Cette saisine du Conseil d'Etat "se fonde sur la loi du 9 juillet 2004" relative aux communications électroniques et à l'audiovisuel parue le 10 juillet au Journal officiel. Cette loi donne de nouveaux pouvoirs juridiques au CSA, dont le président Dominique Baudis avait indiqué à la mi-juin, que dès promulgation de cette loi, le CSA allait saisir le Conseil d'Etat pour lui demander l'interdiction d'Al Manar "et de quelques autres chaînes diffusées par satellite". En janvier, M. Baudis avait dénoncé les "images et propos parfaitement intolérables" diffusés en France par des chaînes étrangères via Eutelsat, faisant allusion notamment à Al Manar.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public