Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le député PS de Saône-et-Loire, Didier Mathus, s'est élevé contre une éventuelle nomination de Michel Boyon à la tête du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) en janvier, en raison du "parcours ultra-politisé" de cet ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin. "Le parcours ultra-politisé" de Michel Boyon "le disqualifie pour exercer cette fonction au moment où le CSA devra veiller au respect du pluralisme et à la neutralité politique de l'audiovisuel français pour les élections", affirme M. Mathus dans un communiqué. "Cette nomination interviendrait de plus au moment où le CSA sera totalement monocolore, ne comptant plus que des membres désignés par l'UMP", poursuit-il. "Cette situation, déjà inadmissible pour n'importe quel pays démocratique hormis la France, prendrait avec la nomination de M. Boyon un caractère franchement provocateur qui jette par avance le discrédit sur le CSA et ses décisions", ajoute le député. Le nom de M. Boyon est régulièrement évoqué dans la presse comme successeur de Dominique Baudis dont le mandat à la tête du CSA s'achève le 23 janvier 2007. Michel Boyon (59 ans), conseiller d'Etat, a été directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon d'octobre 2003 à juin 2005.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public